Karolina, qui a fui Poltava, attend avec son fils dans un centre de distribution à Przemysl, en Pologne, le 10 mars, pour monter à bord d’un bus en direction de Pforzheim. (Sebastian Gollnow/picture-alliance/dpa/AP Images)

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré jeudi qu’environ 100 000 personnes avaient été évacuées via des couloirs humanitaires au cours des deux derniers jours.

« L’une des principales tâches pour nous aujourd’hui était l’organisation de couloirs humanitaires », a déclaré Zelensky dans une adresse vidéo publiée sur Facebook tard jeudi soir. « Sumy, Trostyanets, Krasnopillya, Irpin, Bucha, Hostomel, Izium. Près de 40 000 personnes ont déjà été évacuées à ce jour. Ils ont enfin été mis en sécurité. À Poltava, Kiev, Tcherkassy, ​​Zaporizhzhia, Dnipro, Lviv. »

Il a déclaré que de l’aide humanitaire, de la nourriture et des médicaments avaient été livrés.

« Nous faisons tout pour sauver notre peuple dans les villes que l’ennemi veut juste détruire », a déclaré Zelensky.

Marioupol et Volnovakha, cependant, restent complètement bloqués, a-t-il dit, ajoutant que malgré tous les efforts des responsables ukrainiens pour faire fonctionner le couloir, « les troupes russes n’ont pas cessé le feu ». Indépendamment de cela, Zelensky a déclaré qu’il avait quand même décidé d’envoyer un convoi de camions transportant de la nourriture, de l’eau et des médicaments.

« Mais les envahisseurs ont lancé une attaque de chars exactement dans la zone où ce couloir était censé se trouver. Couloir de vie. Pour les habitants de Marioupol », a déclaré le président.

Plus tôt jeudi : Les autorités locales de la ville ukrainienne assiégée de Marioupol ont déclaré que les forces russes avaient commencé à larguer des bombes sur le « couloir vert » désigné pour évacuer les habitants de Marioupol.

« En ce moment, le bombardement aérien de Marioupol est en cours », a déclaré Petro Andryushchenko, le conseiller du maire de Marioupol.

«Ils l’ont fait consciemment. Ils savaient ce qu’ils perturbaient. Ils ont l’ordre clair de retenir Marioupol en otage, de le torturer, de le bombarder constamment », a déclaré Zelensky.

Il a ajouté: «Aujourd’hui, ils ont détruit le bâtiment du département principal du service d’urgence de l’État dans la région de Donetsk. Juste à côté de ce bâtiment se trouvait l’endroit où les habitants de Marioupol devaient se rassembler pour être évacués »

Plus tôt dans la journée, le maire de Marioupol, Vadym Boychenko, a également publié un message vidéo furieux condamnant ce qu’il appelle la « guerre cynique et destructrice contre l’humanité » de la Russie et a déclaré que toutes les 30 minutes, la ville était envahie par les forces russes. Le maire a déclaré que l’aide humanitaire ne pouvait pas parvenir à Marioupol pour le sixième jour consécutif.

Zelensky a noté que l’État continuerait d’essayer d’apporter à Mariupol l’aide dont son peuple « a désespérément besoin ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.