Les sept années de Buhari à fournir des logements abordables aux Nigérians via FMBN

John M. Terhemen Ikyaave

La Federal Mortgage Bank of Nigeria (FMBN) a réalisé des réalisations record au cours des sept années de l’administration Buhari. Pour tous les indicateurs d’entreprise, la Banque a, de 2015 à ce jour, dépassé tous les records de performance précédents.
Cela comprend la mobilisation de fonds pour le programme du Fonds national pour le logement (NHF), le décaissement de prêts hypothécaires et le financement de la construction de logements. Commencez par l’optimisation historique du programme du Fonds national pour le logement (NHF) en tant que source de financement à long terme et à faible coût pour alimenter la fourniture de logements abordables aux Nigérians.
Sous la direction du président Muhammadu Buhari et la supervision de l’hon. Le ministre des Travaux publics et du Logement Babatunde Raji Fashola, SAN, FMBN au cours de la période a regroupé plus de 279 milliards de nairas en apports supplémentaires au programme NHF à une moyenne annuelle d’environ 68 milliards de nairas. En 2015, lorsque l’administration Buhari est arrivée à bord, moins de 230 milliards de nairas avaient été versés au programme NHF sur une période de 23 ans (à environ 10 milliards de nairas par an).
La mobilisation de plus de 279 milliards de nairas de financement supplémentaire pour le programme NHF en seulement sept ans d’administration Buhari est remarquable et représente une augmentation de plus de 100% par rapport aux 230 milliards de nairas qui avaient été accumulés par le programme depuis sa création en 1992.

FMBN a pu accomplir cet exploit en garantissant la transparence et la responsabilité dans la gestion du programme NHF, en engageant les gouvernements des États à reprendre les contributions et en établissant des partenariats stratégiques avec des centres de travail tels que le Nigeria Labour Congress (NLC), le Trade Union Congress (TUC) et l’Association consultative des employeurs du Nigéria (NECA).
La Banque a également mené une campagne agressive qui a vu la participation historique du secteur informel, des indépendants et des sociétés coopératives au régime NHF. Dans l’ensemble, ces efforts ont permis d’augmenter le nombre d’abonnés au régime NHF de 4 539 084 à 5 466 092, soit environ 927 008 abonnés supplémentaires.

Grâce à l’augmentation des entrées dans le programme NHF, qui sert de colonne vertébrale financière à FMBN, la Banque a considérablement augmenté l’ampleur de sa campagne de logements abordables entre 2015 et aujourd’hui. Plus précisément, FMBN a déboursé plus de 231,3 milliards de nairas en prêts au logement abordable dans ses fenêtres de produits. Le montant de cette injection de liquidités dans les segments de l’offre et de la demande du marché hypothécaire nigérian est sans égal dans les plus de 35 ans d’histoire de la Banque.
Pour stimuler l’offre et la disponibilité de logements abordables, FMBN s’est associé à des promoteurs immobiliers réputés et a déployé plus de 135,8 milliards de nairas pour la construction de plus de 16 684 logements abordables dans le cadre du développement immobilier, du programme de logement pilote ministériel, du développement de logements coopératifs et des fenêtres d’intervention du projet FMBN Mega City. .
Une combinaison de facteurs, y compris la compréhension des profils de revenu des abonnés NHF, la conception de logements intelligents, la réduction de la motivation des promoteurs grâce à des examens approfondis des devis quantitatifs et la priorisation de l’abordabilité, a permis à FMBN de fournir une, deux et trois chambres à des prix allant de N4M à N8M.

Du côté de la demande de logements, FMBN a déployé 144,4 milliards de nairas. Cela comprend le décaissement de 71,7 milliards de nairas en prêts hypothécaires NHF à plus de 10 000 Nigérians et de 72,7 milliards de nairas en prêts pour la rénovation domiciliaire à 89 223 bénéficiaires.
Fait remarquable, le décaissement total du prêt de 231,3 milliards de nairas entre 2015 et 2022 représente plus de 70 % du portefeuille total de prêts de 297 milliards de nairas avancé par la Banque depuis le lancement du programme NHF il y a 30 ans. Cela se traduit par une moyenne annuelle de 33 milliards de nairas (soit une augmentation de plus de 600 %) pendant les années Buhari, contre une moyenne annuelle de seulement 6 milliards de nairas les années précédentes !
Remboursement des cotisations NHF aux retraitésLes années Buhari ont également été marquées par une rupture radicale avec l’éternel problème du remboursement différé des cotisations NHF aux retraités. Au cours des sept dernières années, FMBN a enregistré plus de 46,8 milliards de nairas de versement de cotisations au NHF à 309 000 cotisants retraités.
Cela représente environ 80 % des 52,9 milliards de nairas cumulés remboursés à 390 441 retraités depuis la création du régime en 1992. L’amélioration significative du taux de remboursement du NHF découle de l’examen des processus internes de la Banque et de l’engagement de la direction à améliorer l’efficacité du service. livraison aux travailleurs nigérians qui sont ses clients.

Faciliter l’accès et l’abordabilité des produits de prêt FMBNLes années Buhari ont également été marquées par une volonté sans précédent de rendre les produits de logement FMBN plus abordables pour les personnes à revenu faible et moyen qui constituent la majorité des contributeurs au programme NHF.
Notamment, le FMBN a effectué une révision nettement à la baisse des exigences de fonds propres pour accéder aux prêts immobiliers du FMBN. À compter de 2018, les prêts hypothécaires NHF de 5 millions de nairas et moins n’attirent aucune (0%) contribution en fonds propres, une révision à la baisse par rapport aux 10% précédemment requis comme acompte de prêt. En outre, les prêts hypothécaires de plus de 5 millions de nairas jusqu’au montant maximum de 15 millions de nairas nécessitent un taux de contribution forfaitaire en fonds propres de 10%, en baisse par rapport aux 20% et 30% précédemment requis comme condition préalable aux prêts immobiliers FMBN.
Cela implique que les travailleurs qui contribuent au Fonds national du logement (NHF) sont éligibles pour accéder à un prêt de 5 millions de nairas sans avoir à déposer un seul kobo en tant que capital, tandis que ceux qui recherchent des prêts supérieurs à 5 à 15 millions de nairas ne verseront que 10% comme équité.

De plus, FMBN a créé plusieurs produits innovants pour garantir que davantage de Nigérians puissent bénéficier de FMBN. Un exemple notable est l’introduction du programme d’accession à la propriété ‘Rent-to-Own’. Le programme offre un mode de paiement simple et pratique pour l’accession à la propriété des travailleurs nigérians.
Dans le cadre de ce produit, un travailleur nigérian peut emménager dans un logement financé par le FMBN en tant que locataire et payer facilement pour devenir propriétaire de la propriété en versements mensuels ou annuels sur 30 ans à un taux d’intérêt de seulement 7 %. Un autre est le prêt individuel à la construction d’une maison. Le prêt à la construction fournit jusqu’à 15 millions de nairas à un taux d’intérêt de 7 % aux contributeurs du NHF qui souhaitent entreprendre une auto-construction.
Le prêt au logement cible les contributeurs du NHF avec des terres non grevées, des titres appropriés et des plans de construction approuvés. Les bénéficiaires peuvent rembourser sur 30 ans en fonction de leur âge et du nombre d’années de service restantes.

FMBN a également développé le prêt hypothécaire de la diaspora pour approfondir la base de ressources de la Banque et améliorer la capacité de réserve de change du pays, tout en aidant les Nigérians de la diaspora à devenir propriétaires dans le pays.

En outre, la Banque a également récemment approuvé la mise en œuvre du programme Rent-to-Own (Ethical RTO) sans intérêt pour répondre aux besoins de nombreux Nigérians aspirant à des produits sans intérêt.
Numérisation des opérations commerciales du FMBNLa période 2015 – 2022 a également enregistré les étapes les plus concertées et les plus pragmatiques pour numériser les opérations de l’institution hypothécaire faîtière du pays pour une prestation de services plus rapide et plus efficace.
Il convient de noter l’approbation du gouvernement fédéral pour l’achat et la mise en œuvre d’un logiciel bancaire de base moderne pour la Banque. Le déploiement de la plate-forme numérique est à un stade avancé et il est prévu de la mettre en service en août 2022. Une fois terminée, elle éliminerait les processus manuels, garantirait des demandes de prêt immobilier plus rapides, un traitement de remboursement NHF plus rapide et améliorerait l’efficacité opérationnelle globale à la Banque.
Dans le cadre du processus de numérisation FMBN, FMBN a lancé les plateformes numériques FMBN qui sont déjà opérationnelles. Les plateformes ont inauguré une nouvelle ère de transparence et de responsabilité dans les opérations du Fonds national du logement (NHF) en permettant aux contributeurs d’accéder en temps réel aux informations sur leurs comptes NHF. Les composants clés incluent le service de code abrégé USSD * 219 # via les réseaux mobiles GSM, les applications mobiles NHF disponibles sur les plateformes Android et iOS, le kiosque en libre-service en ligne via le portail Web de la Banque (www.fmbn.gov.ng/nhfmobile) et Services de notification par SMS et e-mail aux clients NHF.
La suite de services numériques permet aux contributeurs de recevoir des notifications instantanées des contributions NHF en déplacement, de mettre à jour les dossiers personnels NHF, de vérifier le solde des contributions NHF, d’enregistrer et de récupérer les numéros NHF, de demander des relevés de compte, de calculer l’abordabilité du logement et les versements hypothécaires, et d’obtenir dernières informations liées à la NHF du service en ligne FMBN Bulletin Board.
La plus grande transparence, la divulgation plus claire et l’accès pratique aux registres des contributions depuis le confort de leur domicile et de leur bureau ou lors de leurs déplacements via des ordinateurs personnels ou des téléphones portables, que les plateformes engendrent, ont renforcé la confiance des abonnés et des parties prenantes dans le programme NHF.
Mise en œuvre du programme national de livraison de logements abordables pour les travailleurs nigériansFMBN a également enregistré des efforts historiques visant à renforcer la participation des parties prenantes et la confiance dans les opérations du Fonds national du logement (NHF).
La Banque s’est associée au Nigeria Labour Congress (NLC) Trade Union (TUC) et à l’Association consultative des employeurs du Nigeria (NECA) sur le programme national de fourniture de logements abordables aux travailleurs nigérians dans le but d’adopter une approche structurée et durable de la fourniture de logements abordables aux travailleurs nigérians. travailleurs à l’échelle nationale.
Environ 1 400 logements sont prêts à être mis en service dans douze (12) sites répartis dans les six zones géopolitiques du pays en plus de Lagos et Abuja, par lots d’un minimum de 200 logements par zone. La deuxième phase a également commencé et devrait livrer environ 2 160 maisons dans quatorze (14) autres emplacements. Les types de maisons comprennent des bungalows semi-détachés finis ainsi que des 1, 2 et 3 chambres dans des blocs d’appartements.
En outre, reconnaissant la nécessité de tracer une voie fiable pour un repositionnement efficace de la Banque, FMBN a élaboré, au cours des années Buhari, un plan stratégique quinquennal en collaboration avec MM. KPMG. Le document de stratégie initialement prévu pour s’étendre de 2020 à 2024 est actuellement en cours de révision. Le plan vise à livrer 100 000 logements, à faire passer les collectes annuelles du NHF de 50 milliards de nairas à plus de 300 milliards de nairas, à élargir la clientèle du NHF de 25 millions de nouveaux contributeurs issus principalement du secteur informel à 31 millions.

ConclusionAlors que le déficit de logements reste un énorme problème qui nécessite des billions de nairas pour être résolu, dans le contexte des ressources financières dont dispose le FMBN, les années Buhari (2015-2022) représentent une période de transformation, de haute performance et d’impact sans précédent au FMBN. .

Les progrès historiques de la Banque ont trouvé une orientation dans le cadre du vaste programme de l’administration Buhari, qui est en tangence avec son mandat d’entreprise de faire progresser l’accession à la propriété abordable grâce à la fourniture de liquidités durables à long terme au marché hypothécaire nigérian ; promouvoir un marché primaire et hypothécaire viable et la gestion du Fonds national du logement (FNH).
Les résultats exceptionnels et l’impact accru de la Banque contribuent à faire passer le discours de longue date de négatif à une meilleure performance de l’entreprise, une transparence améliorée, une plus grande efficacité et une amélioration des services.
Alors que le deuxième mandat de l’administration Buhari entre dans sa dernière année, FMBN, sous la direction compétente de la direction de Hamman Madu, un professionnel de l’industrie avec un bilan de transformation de premier plan, reste prêt à maintenir l’élan de réforme, de haute performance et d’impact avec l’objectif de conduire la livraison de logements abordables et la promotion du développement d’un marché du financement hypothécaire plus dynamique dans le pays.

* M. Terhemen, un analyste de la politique du logement basé à Abuja, a écrit vialogementaujourd’huingr@gmail.com

Devis
Alors que le déficit de logements reste un énorme problème qui nécessite des billions de nairas pour être résolu, dans le contexte des ressources financières dont dispose le FMBN, les années Buhari (2015-2022) représentent une période de transformation, de haute performance et d’impact sans précédent au FMBN.

Beta Technologies décroche 375 millions de dollars supplémentaires en capital-risque | Affaires | Sept jours

Cliquez pour agrandir

  • Avec l’aimable autorisation de Beta Technologies
  • Prototype ALIA-250

La start-up de l’aviation de South Burlington, Beta Technologies, a annoncé mercredi qu’elle avait levé 375 millions de dollars en financement de série B – la deuxième somme de ce type du chouchou de la technologie du Vermont en 12 mois.

Les nouveaux fonds, ancrés par des investissements de The Rise Fund, une branche à impact social de la société de capital-investissement TPG, et de Fidelity Management & Research Company, aideront Beta à commercialiser ses avions alimentés par batterie, a indiqué la société.

Le financement de série B de Beta fait suite à une levée de fonds de 368 millions de dollars en mai 2021 qui a attiré des investissements du Climate Pledge Fund d’Amazon et d’autres.

Trajectoire de vol : les technologies bêta de BTV sont sur le point de faire une percée pour l’aviation électrique

L'avion Alia

Trajectoire de vol : les technologies bêta de BTV sont sur le point de faire une percée pour l’aviation électrique

Par Derek Brower

Affaires

La société, dont le siège est à l’aéroport international de Burlington, prévoit de construire un campus de fabrication de 40 acres sur la propriété de l’aéroport alors qu’elle cherche à faire certifier son avion ALIA-250 par la Federal Aviation Administration en 2024, puis en production commerciale.

L’injection de liquidités, a déclaré le fondateur et PDG de Beta, Kyle Clark, dans un communiqué de presse, « nous permet d’achever la construction de nos installations de production et d’accélérer notre travail de certification pour créer un avenir plus vert et plus efficace pour toutes les applications de l’aviation, à commencer par le fret. et la logistique et le passage aux missions de passagers immédiatement après.

Rapport : Les investissements dans les entreprises du Vermont ont grimpé de près de 500 % l’an dernier

Un avion Beta Technologies

Rapport : Les investissements dans les entreprises du Vermont ont grimpé de près de 500 % l’an dernier

Par Anne Wallace Allen

Nouvelles

Dans son annonce, la société a déclaré que les fonds seront utilisés pour affiner les systèmes de propulsion électrique et les commandes d’ALIA, effectuer des tests plus avancés de ses deux prototypes et étendre son infrastructure de recharge d’avions.

Les investissements récents dans Beta éclipsent ceux de toute autre startup du Vermont dans l’histoire récente. Au cours de la décennie de 2011 à 2020, les entreprises du Vermont ont réalisé 568 millions de dollars en transactions de capital-risque, selon les estimations compilées par la société d’investissement du Vermont Fresh Tracks Capital. La bêta à elle seule a levé plus de 743 millions de dollars depuis mai 2021.

L’entreprise emploie actuellement environ 350 personnes et pourrait en ajouter des centaines si son expansion se poursuit et si le prototype de l’entreprise s’avère commercialement viable.

L’agrandissement prévu de l’aéroport de Beta a rencontré un problème le mois dernier lorsque le Development Review Board de South Burlington a refusé de renoncer à l’exigence selon laquelle la société érigerait un bâtiment pour protéger un parking proposé de la vue de la route.

L’expansion de la version bêta à l’aéroport touche les règles de stationnement de SoBu

L'installation bêta de BTV

L’expansion de la version bêta à l’aéroport touche les règles de stationnement de SoBu

Par Derek Brower

Message désactivé

Beta ne voulait pas faire cela, affirmant que la structure coûterait des millions et détournerait des fonds de la course de l’entreprise pour construire le premier avion commercial électrique à décollage et atterrissage verticaux, ou eVTOL. Une audience sur la question est prévue plus tard ce mois-ci.

L’Académie d’informatique et de génie informatique intronise sept nouveaux membres



Université de l’Arkansas

De gauche à droite : Andrew Beasley, Jason Moore, TJ Sangam, Andrew Bailey, Joe Lavelle, Dustin Applegate

L’Académie d’informatique et de génie informatique de l’U of A est un groupe prestigieux d’anciens élèves qui se consacrent au service des étudiants. L’académie a intronisé sept nouveaux membres lors de son banquet annuel le 8 avril. Parmi les intronisés figuraient Dustin Applegate, Andrew Bailey, Andrew Beasley, Joe Lavelle, Jason Moore, TJ Sangam et John Taylor.

Applegate est diplômé de l’U of A avec son BS en génie informatique en 2004 et a depuis terminé son MBA avec le Walton College of Business. Applegate a précédemment travaillé pour le conseil d’Axiom Corporation sur des questions d’informatique décisionnelle et de solutions de gestion de la relation client avant de rejoindre Alltel/Verizon Wireless, où il a gravi les échelons de la division science des données. En 2016, il a reçu son premier brevet, qui utilisait les données du réseau sans fil pour extrapoler les modèles de comportement, l’utilisation et la segmentation des clients dans des zones géolocalisées. Applegate a rejoint PNC Bank en 2018, où il a constitué une équipe se concentrant sur l’évaluation des interactions vocales client-agent pour l’extraction de raisons et d’informations. Applegate est récemment devenu directeur de l’analyse des données pour Genworth.

Bailey est titulaire d’une maîtrise et d’un baccalauréat en génie informatique de l’U of A. Bailey est directeur du développement d’applications et des technologies de l’information chez Harvest Group à Rogers, Arkansas. Il est passionné par la croissance d’équipes hautement performantes axées sur la technologie et la création d’outils qui aident à transformer la façon dont l’analyse de la vente au détail stimule les ventes dans les magasins physiques et en ligne. Avant de travailler chez Harvest Group, Bailey était ingénieur chez JB Hunt Transport Services, où il innovait de nouvelles façons d’optimiser l’efficacité du réseau de fret et de créer le meilleur logiciel de tarification.

Beasley est diplômé de l’U of A en 2003 avec son BS en génie informatique. Beasley a commencé comme ingénieur logiciel pour Dillard’s Inc., développant des solutions d’entreprise et aidant à la conception et au support de leurs sites intranet. En 2007, Beasley a rejoint JB Hunt Transport Services en tant que spécialiste de la programmation prenant en charge de nombreux projets technologiques à grande échelle pour l’entreprise. En 2017, Beasley a obtenu son MBA de l’U of A et a été embauché par Walmart en tant que consultant au sein de l’équipe d’analyse et de renseignement sur les récompenses totales. En 2020, Beasley a été nommé par le Département du travail des États-Unis pour siéger au Comité consultatif des utilisateurs des données du Bureau of Labor Statistics. Beasley est actuellement directeur principal de la connaissance des clients chez Walmart, où il est responsable de la fourniture de renseignements commerciaux et clients avec des équipes de science des données hautement spécialisées.

Lavelle est semi-retraité après une carrière dans le conseil en informatique et en gestion chez Cap Gemini, Anderson Consulting, First Consulting Group et sa propre entreprise appelée Results First Consulting LLC. Lavelle est diplômée de l’U of A en 1990 avec un BS en génie informatique. Pendant son séjour à l’U of A, Lavelle a complété cinq semestres coopératifs à General Dynamics à Fort Worth, où il a dirigé une équipe de « vrais ingénieurs en logiciel » pour développer des outils d’extraction et d’analyse de données et une infrastructure pour une grande simulation de jeu de guerre. En entreprenant d’autres projets, Lavelle a d’abord quitté sa carrière de consultant pour devenir directeur informatique d’une start-up de gestion de cabinet de radiologie Radiologix, puis directeur de l’exploitation d’un fournisseur de logiciels de gestion de flux de travail en radiologie appelé Compressus. Lavelle continue de décrocher le téléphone lorsque d’anciens clients l’appellent et ont besoin de lui pour gérer de grands projets de conseil lorsque le temps le permet.

Moore a obtenu son baccalauréat en génie des systèmes informatiques de l’Université de l’Alberta en 2001. Il a obtenu sa maîtrise en informatique de la Southern Methodist University en 2004 et son doctorat. en génie informatique de SMU en 2014, en plus d’un MS en génie de la sécurité. Au cours de sa carrière universitaire, Moore a publié des articles de magazines et 10 articles. Moore travaille actuellement comme ingénieur système principal chez Raytheon Technologies, est professeur auxiliaire au Département de génie électrique et informatique de SMU et professeur agrégé d’informatique au Collin College.

Sangam est co-fondateur et PDG de SupplyPike, une société de logiciels en pleine croissance dans l’Arkansas. Sangam a commencé à programmer à l’âge de 9 ans en utilisant le Commodore Amiga, ce qui l’a amené à obtenir un BS en génie informatique et une maîtrise en informatique de l’U of A. Sangam est toujours actif dans la communauté technologique et travaille sur des projets allant de l’évolutivité du Web aux mathématiques computationnelles. et la science des données. Auparavant, Sangam a travaillé pour Acxiom, JB Hunt Transport Services, Mercy Hospitals et de nombreuses startups.

Taylor est arrivé à l’U of A du Ghana, en Afrique de l’Ouest. Il a obtenu son diplôme en 1998 avec son BS en ingénierie des systèmes informatiques. Après avoir obtenu son diplôme, Taylor a été membre du premier groupe d’employés à travailler pour Axciom Corporation au centre de recherche en ingénierie de l’université. Taylor a travaillé avec Axciom pendant 10 ans avant de déménager dans le Maryland pour se rapprocher de sa famille. Dans le Maryland, Taylor a travaillé brièvement comme spécialiste de l’intégration dans une petite entreprise appelée Message Systems, après quoi il a fondé sa propre entreprise de commerce électronique, Ghanamart, qu’il dirige depuis 10 ans. Ghanamart aide les personnes vivant à l’étranger à subvenir aux besoins de leurs familles et de leurs proches au Ghana et est un guichet unique fournissant des services tels que l’achat de produits nationaux, le paiement de factures, les forfaits cellulaires et plus encore.

L’académie a tenu une réunion d’affaires le lendemain matin pour élire de nouveaux dirigeants et membres du conseil d’administration pour la prochaine année d’activités. Fred Grigg, l’architecte d’entreprise en chef de la division des systèmes d’information de l’Arkansas, sera le prochain président de l’académie. L’académie a également accueilli Michael Collyar, vice-président des technologies de l’information chez The Fishin’ Company, et Will Arensman, ingénieur logiciel chez Blue River Technology, en tant que nouveaux membres du conseil d’administration. Plus d’informations sur l’académie peuvent être trouvées sur leur site Web à https://uaacsce.uark.edu.

Le sentiment des constructeurs de maisons aux États-Unis tombe à son plus bas niveau en sept mois dans un contexte de hausse des taux hypothécaires

La construction de maisons unifamiliales résidentielles par KB Home est en cours de construction dans la communauté de Valley Center, Californie, États-Unis, le 3 juin 2021. REUTERS/Mike Blake/File Photo

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

WASHINGTON, 18 avril (Reuters) – La confiance des constructeurs de maisons unifamiliales aux États-Unis est tombée à son plus bas niveau en sept mois en avril, alors que la flambée des taux hypothécaires et le resserrement des chaînes d’approvisionnement ont fait grimper les coûts du logement, excluant certains premiers acheteurs du marché, selon une enquête. le lundi.

Le marché du logement est sous le feu des projecteurs alors que la Réserve fédérale adopte une politique monétaire agressive dans sa lutte contre une inflation vertigineuse, faisant passer le taux hypothécaire fixe sur 30 ans au-dessus de 5 % pour la première fois en plus d’une décennie.

Mais avec un stock de logements à des niveaux historiquement bas, le coup porté par la flambée des coûts d’emprunt pourrait être modeste.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

« Le déséquilibre extrême entre l’offre et la demande sur le marché immobilier actuel va probablement atténuer le coup porté à l’activité par des taux plus élevés », a déclaré Ronnie Walker, économiste chez Goldman Sachs.

L’indice National Association of Home Builders/Wells Fargo Housing Market a chuté de deux points à 77 ce mois-ci. La quatrième baisse mensuelle consécutive a poussé l’indice à son plus bas niveau depuis septembre dernier. Une lecture supérieure à 50 indique que davantage de constructeurs considèrent les conditions comme bonnes plutôt que mauvaises.

Le sentiment de construction résidentielle a chuté à son plus bas niveau en près de deux ans dans le Midwest. Il a également baissé dans l’Ouest, mais a augmenté dans le Nord-Est et légèrement augmenté dans le Sud densément peuplé.

NAHB

Les pénuries ainsi que le coût élevé des matériaux de construction tels que le bois de charpente font qu’il est difficile pour les constructeurs d’augmenter la production.

Selon les données du gouvernement, l’arriéré de maisons dont la construction a été approuvée mais qui n’ont pas encore commencé a atteint un niveau record en février. Les permis de construction de maisons et de logements ont probablement chuté en mars, selon une enquête de Reuters auprès d’économistes. Le rapport sur les mises en chantier de mars devrait être publié mardi.

« Les décideurs politiques doivent prendre des mesures proactives pour résoudre les problèmes de chaîne d’approvisionnement qui réduiront les coûts de développement, endigueront la hausse des prix des maisons et permettront aux constructeurs d’augmenter la production », a déclaré le président de la NAHB, Jerry Konter, dans un communiqué.

En mars, la Fed a relevé son taux directeur de 25 points de base, la première hausse en plus de trois ans. Les économistes s’attendent à ce que la banque centrale américaine relève ses taux de 50 points de base le mois prochain et commence bientôt à réduire son portefeuille d’actifs.

ABORDABILITÉ RÉDUITE

L’hypothèque à taux fixe sur 30 ans a atteint en moyenne 5,0% au cours de la semaine se terminant le 14 avril, le plus haut depuis février 2011, contre 4,72% la semaine précédente, selon les données de l’agence de financement hypothécaire Freddie Mac.

Les matériaux de construction plus chers et les taux hypothécaires plus élevés augmentent le coût d’achat d’une maison, rendant l’achat d’une maison moins abordable, en particulier pour les groupes à faible revenu et les acheteurs d’une première maison.

Au taux hypothécaire actuel, les économistes estiment que les consommateurs qui contractent un prêt immobilier de 300 000 $ paieraient 263 $ de plus par mois que s’ils avaient fixé le taux de prêt au début de cette année.

Les prix annuels des logements continuent d’afficher une croissance à deux chiffres. Les consommateurs s’attendaient à une forte hausse des prix des logements et des loyers cette année, a révélé mardi une enquête distincte de la Fed de New York.

Les locataires ont déclaré ne voir qu’une probabilité de 43,3 % de posséder un jour une maison, contre 51,6 % en 2021 et le chiffre le plus bas depuis le début de l’enquête en 2014. En savoir plus

« La hausse des taux hypothécaires et la flambée des prix ces dernières années vont aggraver l’abordabilité, mais la demande refoulée des consommateurs maintiendra la croissance des prix de l’immobilier forte », a déclaré Abbey Omodunbi, économiste principal chez PNC Financial à Pittsburgh, en Pennsylvanie.

Goldman Sachs estime que les ventes de maisons précédemment détenues chuteront d’environ 6,0 % à un rythme annualisé de 5,8 millions d’unités cette année à partir du quatrième trimestre de 2021. Il s’attend également à ce que l’inflation des prix des logements reste forte cette année.

« Alors que des taux hypothécaires plus élevés contribueront à ralentir la croissance des prix des logements en réduisant le déséquilibre entre l’offre et la demande, notre modèle suggère que le niveau actuel de tension sur le marché du logement et le rythme fulgurant de la récente croissance des prix des logements soutiendront un peu plus de 10 %, quatrième trimestre / quatrième trimestre, la croissance des prix des maisons cette année », a déclaré Walker de Goldman Sachs.

« Nous nous attendons à ce que la croissance des prix des logements ralentisse plus considérablement au-delà de cette année. Notre modèle indique un rythme de croissance des prix des logements inférieur à 10 chiffres d’ici la mi-2023, un rythme que nous ne nous attendions pas à atteindre avant 2024. »

La mesure de l’enquête NAHB des conditions de vente actuelles est tombée à un creux de sept mois de 85 contre 87 en mars. Mais sa jauge des attentes de ventes au cours des six prochains mois a augmenté de trois points pour atteindre 73. La composante mesurant le trafic des acheteurs potentiels a diminué de six points pour atteindre un creux de huit mois de 60.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Lucia Mutikani; Reportage supplémentaire par Ann Saphir à San Francisco; Montage par Chizu Nomiyama et Andrea Ricci

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

Le SHC ordonne le rasage au bulldozer d’un immeuble de sept étages à Lyari

KARACHI : La Haute Cour du Sindh (SHC) a ordonné lundi la démolition d’une structure de sept étages à Lyari qui a été construite sur 96 mètres carrés, a rapporté le Daily Times.

Un tribunal de grande instance a ordonné au directeur général de la Sindh Building Control Authority (SBCA) de comparaître en personne dans les sept jours avec un rapport de conformité.

Le tribunal a également arrêté la question des raccordements électriques, d’eau et de gaz à la colonie d’Agra Taj à Lyari.

Lors de l’audition de l’affaire, le juge Hassan Azhar Rizvi a déclaré que des portions de parcelles à l’Agra Taj sont érigées jusqu’à dix-huit étages.

« Les canalisations d’égout de la région ont été obstruées », a déclaré le pétitionnaire Ashfaq Ahmed.

« Ces portions de bâtiment causent des maux de tête aux habitants du quartier », a plaidé l’avocate Ayisha Soomro.

La structure de la parcelle 232, rue E-17 dans la colonie d’Agra Taj a été démolie par le pétitionnaire.

Suleman, Naeem Haider et Talha ont été notifiés par le tribunal.

Le 10 novembre, un tribunal de grande instance a entendu une requête alléguant qu’un immeuble de sept étages à Lyari avait été construit illégalement.

Le banc a demandé comment ces constructions ont été créées sans la participation de la Sindh Building Control Authority.

« La SBCA n’a pas soumis sa réponse au cours des trois dernières années et demie », a fait remarquer le juge Zafar Ahmed Rajput.

« Un immeuble de sept étages construit dans une zone où les bâtiments au-dessus du sol plus deux ne sont pas autorisés », a fait remarquer le juge Rajput. « Selon le requérant, le constructeur n’a même pas l’autorisation de construire un terrain plus deux structures », a observé le tribunal.

« Comment est-il possible de construire sans le soutien des responsables de la SBCA », a posé la question du banc.

Le tribunal a ordonné que la construction non autorisée soit scellée et que le constructeur soit poursuivi au pénal dans un délai d’une semaine. Le tribunal a également ordonné que les fonctionnaires de l’autorité de contrôle des bâtiments soient poursuivis.


PHA coupe le ruban sur sept maisons de réhabilitation à North Philly

Ils sont restés vacants depuis les années 1990 et 2000, en partie parce que PHA n’avait pas les capitaux nécessaires pour y investir, a déclaré Jeremiah.

C’est pourquoi ils avaient tous besoin de travaux sérieux, y compris de nouveaux murs de soutènement, de nouveaux toits et de nouvelles fenêtres. Grâce à la main-d’œuvre offerte par le Philadelphia Building and Construction Trades Council, chaque propriété a coûté environ 150 000 $ à PHA à rénover.

Une maison de deux chambres à coucher PHA réhabilitée dans le pâté de maisons 2900 de la rue Westmont. (Kimberly Paynter/WHYY)

« C’est une victoire pour nous de remettre ces unités en état. C’est une victoire pour eux de placer certains de leurs clients dans une situation de logement permanent », a déclaré Jeremiah, faisant référence à la fiducie foncière communautaire.

Ruth Birchett, membre de la fiducie foncière et fondatrice de Heritage Community Development Corporation, a accepté.

« Ce n’est pas une mince affaire que vous avez tous fait pour consolider un bloc qui était sans ressources », a déclaré Birchette. « C’est l’œuvre de Dieu que vous faites. »

Ruth Birchett parle depuis un podium à côté de la signalisation PHA
Ruth Birchett, fondatrice de la Heritage Community Development Corporation et résidente à vie de North Philadelphia, a représenté le Community Land Trust lors de l’inauguration de nouvelles unités sur Westmont Street le 21 décembre 2021. (Kimberly Paynter/WHYY)

L’organisation de Birchett est sur le point de devenir propriétaire de 27 autres maisons vacantes, y compris les propriétés PHA restantes sur Westmont. Le groupe doit aligner le financement et l’assurance des biens et obtenir des licences de location, entre autres, avant que l’autorité du logement ne remette les clés, a déclaré Jeremiah.

En vertu de l’accord avec PHA, la fiducie foncière aura un maximum de trois ans pour remettre en état chaque propriété une fois qu’elle en aura obtenu la propriété.

«Nous ne voulons pas transférer de propriété et les laisser rester là pendant la prochaine décennie sans être occupés. Et nous avons donc mis en place un processus qui garantit qu’ils mettront le temps nécessaire pour mener leur réhabilitation et pour que ces propriétés soient réoccupées à des fins de logement abordable », a déclaré Jeremiah.

La ville travaille toujours à la réalisation de l’accord qu’elle a négocié en octobre dernier avec un campement de sans-abri séparé qui a vu le jour le long de la Benjamin Franklin Parkway l’été dernier, à peu près au même moment que le camp Teddy, et a persisté pendant plus de trois mois.

Ce travail comprend la coordination avec PHA et les chefs de campement pour identifier et transférer 50 propriétés vacantes à la fiducie foncière. À ce jour, cela ne s’est pas produit, bien que d’autres dispositions aient été satisfaites.