L’ASCE publie la première norme de construction de sécurité contre les tornades au monde

Brief de plongée :

  • L’American Society of Civil Engineers a publié une nouvelle norme pour protéger les bâtiments contre les dommages causés par les tornades, la société a annoncé le 1er décembre.
  • La norme est la première du genre au monde. Il propose des conseils destinés à protéger les infrastructures des tornades classées de 0 à 2 sur le Échelle Fujita améliorée, ce qui se traduit par des vents allant de 40 mph au bas de EF0 à 157 mph au sommet de EF2. Aux États-Unis, environ 80% des tornades sont EF0 à EF1 force.
  • Les normes ne sont pas destinées à la construction résidentielle, mais plutôt aux infrastructures critiques telles que les hôpitaux et les casernes de pompiers qui sont nécessaires immédiatement après une catastrophe, a déclaré Don Scott, président du sous-comité ASCE-7 Wind Load. De plus, les tempêtes classées EF-3 ou plus ne relèvent pas non plus des directives, en raison du début de la recherche. Scott a déclaré qu’une fois suffisamment de recherches terminées, des tempêtes plus violentes peuvent également être prises en compte.

Aperçu de la plongée :

Scott a déclaré à Construction Dive que l’idée est née de la coopération entre le National Institute of Standards and Technology (NIST) et l’ASCE après la catastrophe de la tornade de Joplin en 2011, qui a tué 161 personnes le long d’un chemin de 10 km et causé près de 3 milliards de dollars de dommages à la ville de Joplin, dans le sud-ouest du Missouri.

De puissantes tornades ont également fait l’actualité récemment. Plus tôt ce mois-ci, un tornade massive déchirée dans l’ouest du Kentucky, laissant des milliers de personnes sans foyer ni électricité et 77 morts, avec des vitesses de vent suffisamment rapides pour se classer n’importe où entre un EF3 et un EF5.

Scott était catégorique sur le fait que la décision d’établir la norme n’était pas motivée par des préoccupations liées au changement climatique, mais plutôt par les pertes de vies humaines causées par les épidémies de tornade. Cependant, Scott a déclaré à Construction Dive que l’ASCE travaillerait à l’avenir avec des climatologues pour déterminer si des normes de construction devaient être modifiées pour tenir compte des conditions météorologiques de plus en plus extrêmes.

« Ce sont les premières normes mondiales pour la conception des tornades, et la recherche se poursuivra et pourra les étendre et les clarifier à l’avenir », a déclaré Scott.

Une gamme de recommandations

Parmi les changements requis par la nouvelle norme, citons la fabrication de fenêtres résistantes aux chocs, comme dans les bâtiments situés dans les zones touchées par les ouragans. Scott a également souligné que l’établissement d’un chemin de charge continu à travers le bâtiment pour contrer toute pression que la tornade inflige verticalement sur une structure est une partie extrêmement importante de la norme.

Une autre recommandation consiste à utiliser des clips ou des sangles en acier au lieu de fermes à ongles sur les bâtiments. Ces attaches seront fixées aux poteaux des murs, qui seront à leur tour ancrés dans les fondations du bâtiment, fournissant un support pour faire face aux vents forts et à la pression créée par les tornades.

« Les tornades dépassaient auparavant les probabilités pour lesquelles nous concevons normalement », a déclaré JG Soules, vice-président du comité ASCE 7-22 dans le communiqué. « Mais d’autres études ont été menées et nous avons constaté que les tornades étaient sous-estimées au point où elles devraient maintenant être prises en compte. Nous ne concevons pas d’abris contre les tornades avec ASCE 7 ; nous concevons simplement des charges de vent un peu plus élevées dans certaines régions du pays. Mais il est important de le faire.

L’année prochaine, la norme sera examinée pour être intégrée au chapitre 16 du Code international du bâtiment 2024. Les États et les municipalités des zones sujettes aux tornades peuvent l’ajouter à leurs propres codes du bâtiment et décider quelles dispositions ils utiliseront à partir de la norme dans leurs propres exigences.