Aryabhatta Vigyan Kendra: NSC détecte de graves défauts structurels dans le futur bâtiment du centre scientifique

De graves divergences structurelles ont été détectées dans la construction en cours d’Aryabhatta Vigyan Kendra multi-crore à Ambala. Le Centre national des sciences basé à Delhi, surveillant l’avancement du prestigieux projet, a qualifié la construction du bâtiment de « loin d’être satisfaisante » et de « bien en dessous de la moyenne ». Les équipes d’inspection du NSC ont également demandé au gouvernement de l’État de démanteler une partie importante du bâtiment et de le reconstruire.

Le secrétaire en chef supplémentaire (Sciences et technologie), Ashok Khemka, a signalé le problème au ministre des Sciences et de la Technologie de l’État et a suggéré que les officiers coupables soient obligés de payer le surcoût nécessaire pour corriger les défauts structurels du bâtiment.

🗞️ Abonnez-vous maintenant : obtenez Express Premium pour accéder aux meilleurs rapports et analyses sur les élections 🗞️

Le projet, un centre scientifique, coûtera 36,05 crores de roupies sur un terrain de cinq acres près de l’autoroute nationale Ambala-Delhi dans le cantonnement d’Ambala, la circonscription du ministre de l’Intérieur Anil Vij, qui détient également le portefeuille des sciences et de la technologie. Ce centre des sciences devrait présenter des faits et des informations sur différents sujets, notamment l’espace et la technologie agricole. L’État cherchait à préparer le bâtiment d’ici juin de cette année. Cependant, les officiers disent maintenant que la construction pourrait être retardée jusqu’à un an.

« Les problèmes signalés dans le rapport d’inspection concernent la stabilité structurelle et sont de nature sérieuse. Le rapport d’inspection du Centre national des sciences fait honte au State PWD (B&R) », a écrit Khemka à Vij.

L’officier supérieur de l’IAS a déclaré avoir écrit au secrétaire en chef supplémentaire, PWD (B&R) le 17 mars, exhortant ce dernier à prendre des mesures correctives.

Il a ajouté : « Des coûts supplémentaires seront engagés pour les actions correctives. La mauvaise exécution du contrat de travail donnera lieu à des litiges avec l’entrepreneur… Les surcoûts occasionnés par la prise d’actions correctives et la sentence arbitrale pourront être supportés par les agents fautifs, et non par les deniers publics. Le PWD (B&R) peut être amené à délivrer une attestation de stabilité structurelle du bâtiment lors de sa remise à l’achèvement ».

Le rapport d’inspection du site d’Aryabhatta Vigyan Kendra du directeur du NSC adressé à l’ingénieur en chef (Bâtiments) en janvier de cette année avait mis en évidence de sérieuses observations concernant les travaux structurels, le joint de dilatation, le coulage de la dalle du hall d’ascenseur avec la construction du mur de briques de support et l’enlèvement de coffrage avant l’heure spécifiée. La qualité globale de la construction et de l’exécution a été déclarée «bien inférieure à la moyenne».

Deux des agents du NSC avaient inspecté le site en décembre 2021. L’avancement des travaux a également été jugé « loin d’être satisfaisant ». Des « déviations marquées » ont été remarquées dans le « renforcement de la colonne et le placement du renforcement » par rapport aux dessins structurels approuvés et vérifiés par NIT, Kurukshetra. Les agents ont également constaté « des lacunes dans la qualité de la construction et le non-respect des procédures standard » dans la construction.

Plus tôt, en novembre 2021 également, l’équipe du NSC avait mis en évidence des écarts structurels similaires au gouvernement de l’Haryana.

« Il semble qu’il n’y ait pas de supervision technique sérieuse sur place à chaque étape des travaux de la part du PWD, ce qui a donné à l’entrepreneur le pouvoir de prendre les choses à la légère et de laisser les choses entre les mains des sous-traitants et des ouvriers », le NSC a écrit au gouvernement de l’Haryana.

Le rapport d’inspection suggérait de refaire divers aspects du bâtiment. « Le renforcement fourni dans la colonne au niveau du rez-de-chaussée n’a pas été trouvé conformément aux dessins structurels… La plupart des colonnes ont été trouvées sous-renforcées au niveau du rez-de-chaussée et du premier étage. Les autorités de PWD ont été invitées à démanteler toutes ces colonnes et à refaire la même chose après les modifications nécessaires », a-t-il déclaré.

Soulignant d’autres écarts, il a ajouté : « à plusieurs endroits, il a été constaté que la longueur de chevauchement de l’armature de colonne laissée au-dessus du niveau de la dalle est insuffisante pour répondre à l’exigence de longueur de chevauchement minimale prescrite. Les goujons laissés pour les poutres à certains endroits n’ont pas été retrouvés conformément au dessin de structure. Le placement des étriers dans les poutres n’a pas été trouvé dans l’ordre. Dans l’un des faisceaux nécessaires, des redressements ont été trouvés manquants dans la zone de cisaillement du faisceau. Les étriers ne sont même pas correctement attachés aux barres principales dans la plupart des endroits. Les tirants/étriers de renfort de colonne ne sont toujours pas en ordre, comme indiqué par le consultant en structure lors de sa dernière visite. Dans certaines des colonnes, la longueur du tour n’a pas été trouvée décalée comme conseillé. L’enrobage à renfort vertical du poteau est retrouvé anormalement irrégulier malgré les consignes répétées données par le passé. A certains endroits, la couverture atteint 100 mm de haut d’un côté et pratiquement pas de couverture de l’autre côté de la colonne ».