Tout matériel exigé par la belle-famille, y compris l’argent pour la construction d’une maison, est une dot : ce que SC a dit

La loi interdisant d’exiger ou de donner une dot, il n’est pas rare de nos jours d’en obtenir indirectement, au moment du mariage ou plus tard.

Cela comprend des bijoux «cadeaux», des voitures, des maisons et bien d’autres. Mais la Cour suprême a jugé que tout matériel demandé à une femme par sa belle-famille relève de la dot et est donc illégal.

Le SC a annulé l’ordonnance du tribunal de grande instance du député

La SC a annulé une haute cour du Madhya Pradesh qui avait acquitté un mari et un beau-père pour un décès lié à la dot au motif que la victime avait elle-même demandé aux membres de sa famille de contribuer de l’argent pour construire une maison, ce qui ne peut être traité comme une dot demande.


PTI

Le tribunal a cependant réduit leur peine d’emprisonnement de rigueur à perpétuité imposée par un tribunal de première instance à une peine d’emprisonnement de rigueur de sept ans, qui est la peine minimale prescrite pour une infraction en vertu de l’article 304-B ​​CPI.

le Le banc SC du juge en chef NV Ramana a déclaré que l’article 304-B ​​avait été inséré dans l’IPC pour lutter contre le fléau social de la demande de dot qui a atteint des proportions alarmantes.

On ne peut pas faire valoir qu’en cas d’ambiguïté dans le langage utilisé dans la disposition, celle-ci devrait être interprétée strictement car cela reviendrait à aller à l’encontre de l’objet même de la disposition, a-t-il déclaré.

mariage
iStock

Ce qu’a dit SC

« À la lumière de la disposition (loi sur la dot) qui définit le mot « dot » et englobe tout type de propriété ou de valeur mobilière, à notre avis, la Haute Cour a commis une erreur en estimant que la demande d’argent pour la construction d’une maison ne peut être traitée comme une demande de dot », a déclaré la formation, composée également des juges AS Bopanna et Hima Kohli.

La cour suprême a déclaré que l’interprétation d’une disposition de la loi qui irait à l’encontre de l’intention même du législateur doit être évitée en faveur d’une interprétation qui favorisera l’objectif recherché par la législation destinée à éradiquer un mal social comme la demande de dot.

« Dans ce contexte, le mot ‘Dot’ devrait avoir un sens large afin d’englober toute demande faite à une femme, que ce soit à l’égard d’un bien ou d’un titre de valeur de quelque nature que ce soit.

mariage indien
BCCL

« Lorsqu’il s’agit d’affaires relevant de l’article 304-B ​​du CPI, une disposition légiférée pour agir comme un moyen de dissuasion dans la société et lutter contre le crime odieux des demandes de dot, le changement d’approche des tribunaux devrait être de strict à libéral, de restreint à dilaté », a déclaré le banc.

Bien qu’elle soit illégale, la dot continue d’être largement pratiquée dans tout le pays, quelle que soit la religion.

Selon les données du National Crime Records Bureau (NCRB), pas moins de 6 966 décès liés à la dot et 7 045 victimes ont été signalés en 2020. Cela se traduit par près de 20 décès par jour.

Pour en savoir plus sur les nouvelles et les actualités du monde entier, veuillez visiter Nouvelles de l’Indetime.

Tiny Home personnalisé a une disposition intéressante et beaucoup d’espace, y compris un loft pour chiens

Vivre dans une mini-maison comporte de nombreux avantages. Tout d’abord, la plupart d’entre eux sont des camping-cars, des maisons sur roues, ou peu importe comment vous les appelez. Cela signifie qu’ils sont mobiles, faciles à transporter et à déplacer, ce qui vous donne la liberté de vivre où vous voulez. Est-ce cool de pouvoir emporter chez soi (littéralement) chaque fois que vous voulez voyager quelque part ?

La plupart des mini-maisons sont également abordables à construire et à habiter, ce qui vous permet de réduire considérablement les coûts de vos factures. Moins d’espace signifie moins d’énergie requise, qu’il s’agisse de le chauffer, de le refroidir, etc.

Mint Tiny House est une entreprise canadienne en affaires depuis 2014. Ses VR et ses modèles Park sont expédiés partout au Canada et aux États-Unis. L’entreprise propose trois modèles : l’édition Napa, l’édition Loft et l’oie du Canada, avec le plus l’abordable étant le Napa, à partir d’environ 94 000 $. Le plus cher est le modèle Canada Goose, qui commence à environ 123 000 $.

La petite maison d’Anna et Nick, qui est présentée sur la chaîne YouTube de Tiny House Giant Journey, est fabriquée par cette société et est actuellement située à Mills River, en Caroline du Nord, dans la communauté Acony Bell Tiny House. En cinq ans de mariage, ils ont déjà changé sept adresses, mais ils espèrent maintenant que cette petite maison facilitera la transition. Construite par Mint, cette maison a été personnalisée de manière intéressante pour répondre aux besoins du couple, avec un aménagement inhabituel.

Il offre 375 pi² (34,8 m²) d’espace, incluant les lofts. Il mesure 36 x 8,5 pi (environ 11 x 2,5 m) et comprend une chambre au rez-de-chaussée, deux mezzanines à l’étage et deux salles de bain, ou une et demie pour être plus précis. Mais l’une de ses meilleures caractéristiques est l’espace extérieur généreux, avec cette construction comprenant un immense porche qui fait environ la moitié de la taille de toute la maison.

La Tiny House d’Anna et Nick’s Mint a été personnalisée en fonction de leurs besoins. La première pièce dans laquelle vous entrez est le salon, qui est équipé d’un canapé-lit de grande taille. Il y a un projecteur au mur et une grande fenêtre derrière le canapé.

Une petite salle de bain est située sur la gauche, avec des toilettes, un lave-linge et un bureau coulissant au-dessus, ce qui est un peu étrangement placé à notre humble avis.

Monter une échelle (également sur la gauche) vous amène à un petit espace à l’étage qui vient avec un clavier, car les deux propriétaires aiment jouer du piano. Il est également idéal pour le stockage.

De retour au rez-de-chaussée, vous avez la cuisine de style galère entièrement équipée sur la droite, avec beaucoup d’espace de comptoir, car le couple cuisine beaucoup. Il y a beaucoup de tiroirs et un espace dédié pour les déchets et le recyclage. La maison est également dotée d’un garde-manger généreux et d’un grand lave-vaisselle, ce qui est un équipement moins courant pour les petites maisons.

La salle de bain principale est située sur la droite et comprend des toilettes à chasse d’eau, une douche et un escalier avec des rangements intégrés. Les escaliers vous mènent aux lofts. L’un d’eux est doté d’un lit spacieux et confortable, de fenêtres des deux côtés, d’un puits de lumière et d’un espace de rangement.

L’autre sert actuellement d’espace pour les deux chiens d’Anna et Nick, mais il serait également assez grand pour contenir un lit queen-size.

De retour à la chambre principale en bas, elle comprend un énorme lit king-size avec un espace de rangement en dessous et une porte qui mène au porche, au cas où vous souhaiteriez y accéder depuis l’intérieur de la maison.

Le pont est livré avec un toit, un canapé fabriqué à partir d’une baignoire et un trois places de l’autre côté. Les deux ont également aménagé un petit jardin à l’extérieur où ils prévoient de faire pousser des plantes et des légumes. Il y a aussi un hangar derrière la maison, où les deux gardent leurs vélos.

Bien que le couple ne mentionne pas combien leur a coûté la petite maison, ils ont déclaré qu’ils la payaient toujours en plusieurs versements pendant quelques années de plus. Vous pouvez en faire une visite virtuelle dans la vidéo ci-dessous.

Vignette de la vidéo

Entretien avec Dell Technologies : Comment Anvil Cluster prend en charge les chercheurs Purdue et NSF XSEDE, y compris les utilisateurs HPC non traditionnels

Dans cette interview menée pour le compte de Dell Technologies, insideHPC s’est entretenu avec Carol Song, qui dirige le groupe de solutions scientifiques au Rosen Center for Advanced Computing de l’Université Purdue et est chercheuse scientifique principale pour les technologies de l’information à Purdue (ITaP) Research Computing.

Song est le chercheur principal (PI) et directeur de projet pour le cluster de superinformatique Anvil de Purdue, construit en partenariat avec Dell. Anvil se compose de 1 000 nœuds de serveur Dell PowerEdge avec deux processeurs AMD EPYC « Milan » 64 cœurs chacun et fournira chaque année plus d’un milliard d’heures de cœur de processeur au programme XSEDE (Extreme Science and Engineering Discovery Environment) de la National Science Foundation (NSF), avec une performance de pointe de 5,3 pétaflops. Les nœuds d’Anvil seront interconnectés avec 100 Gbps Mellanox HDR InfiniBand et comprendront 32 grands nœuds de mémoire, chacun avec 1 To de RAM. Il comprend également 16 nœuds de serveur PowerEdge, chacun avec quatre GPU NVIDIA A100 Tensor Core fournissant 1,5 PF de performances en simple précision pour prendre en charge les applications d’apprentissage automatique et d’intelligence artificielle.

Anvil, financé par un prix NSF de 10 millions de dollars, tirera parti d’un ensemble diversifié de technologies de stockage ancrées par un système de fichiers parallèles de plus de 10 Po renforcé par plus de 3 Po de disque flash.

Ici, Song discute de son parcours, de son expérience de leadership chez Purdue, des objectifs qui guident le développement d’Anvil et de la place du système dans l’infrastructure HPC de Purdue.

Doug Black : Pourriez-vous nous parler un peu de votre parcours et de certains des faits saillants de votre mandat à la direction de Purdue.

Chanson de Carol : Définitivement. Je suis diplômé de l’Université de l’Illinois à Champaign Urbana avec mon doctorat en informatique. Et après cela, j’ai fait tout un tas de choses, travaillant dans l’industrie de l’imagerie médicale et aussi dans des sociétés de communication en réseau — toutes les startups et les grandes entreprises. En 2005, j’ai rejoint Purdue, et la raison pour laquelle j’ai rejoint Purdue était qu’à cette époque, Purdue était vraiment en train de décoller dans le calcul haute performance.

Maintenant, Purdue a une longue histoire de calcul haute performance, même avant cela, mais en 2005, c’était à peu près à l’époque où le programme TeraGrid a commencé, donc j’étais au bon endroit au bon moment. J’ai donc rejoint Purdue et je dirige depuis lors le programme Purdue HPC. Grâce à TeraGrid, je suis également l’IP du programme actuel de la NSF XSEDE, qui dirige notre personnel au service de la communauté scientifique nationale. Et mon travail couvre également la création de cadres de données et de passerelles scientifiques, qui sont des éléments qui relient ces ressources avancées de cyber-infrastructure aux utilisateurs finaux – les utilisateurs finaux étant des chercheurs. Et Anvil est vraiment le point culminant de l’informatique de recherche Purdue dans ma propre carrière.

Noir: D’accord, merci pour ça. Nous sommes intéressés aujourd’hui à entendre parler du nouveau cluster de supercalculateur Anvil en cours de développement à Purdue en partenariat avec Dell, veuillez nous parler de l’échelle du système, du nombre de serveurs qu’il comprendra et du débit de calcul attendu qu’il fournira.

Chanson: Absolument. Ainsi, Anvil est financé par la National Science Foundation dans le cadre de son programme de systèmes et de services informatiques avancés. Il est financé en tant que système de capacité de catégorie 1, donc il y a quelques points sur lesquels nous nous sommes concentrés. L’un est la capacité, à la fois en termes de quantité d’heures de calcul que nous pouvons fournir et aussi en termes de technologies HPC avancées de pointe qui sont dans le système.

La deuxième chose est la convivialité. La NSF souhaite donc que ces systèmes soient hautement accessibles et utilisables par un large éventail de chercheurs à travers le pays. En termes d’échelle, Anvil dispose de 1 000 nœuds de calcul, chacun d’eux étant doté de processeurs AMD de troisième génération (EPYC CPU) et d’une performance maximale de 5,3 pétaflops. Accompagnant les nœuds de calcul, nous avons un système de stockage de 10 pétaoctets et trois pétaoctets de mémoire flash pour accélérer le mouvement des données au sein du système.

Anvil est un système complet. J’entends par là qu’il a également d’autres composants – par exemple, 32 grands nœuds de mémoire – pour prendre en charge les applications qui doivent charger un grand nombre de données en même temps. Il comporte également 16 nœuds GPU, ce sont les derniers nœuds GPU de NVIDIA, fournissant 1,5 pétaflops supplémentaires de puissance de calcul en simple précision.

Noir: Comment Anvil s’intègre-t-il dans l’infrastructure HPC globale de Purdue ?

Chanson: J’adore cette question. Tout d’abord, c’est le plus grand système que nous ayons jamais construit à Purdue. Depuis 2005, nous construisons à peu près un gros cluster chaque année. Nous avons donc construit 15 ou 16 clusters, j’ai perdu le compte. Anvil a 1000 nœuds, c’est donc évidemment le plus grand et il dispose également du matériel HPC de pointe. Là où il s’adapte — c’est le système de plus grande capacité que nous ayons jamais construit, c’est aussi le plus diversifié. Il comprend divers composants qui sont tous intégrés au même endroit, comme je l’ai mentionné, les grands nœuds de mémoire, les nœuds GPU, ainsi que les grands nœuds de calcul.

Nous avons également un système composable dans le cadre d’Anvil, essentiellement un système cloud sur site orchestré par Kubernetes. Et cela nous donne la capacité de prendre en charge non seulement les tâches de calcul HPC traditionnelles, mais également les flux de travail plus récents et plus hétérogènes auxquels les chercheurs sont confrontés chaque jour de nos jours. Cela pourrait inclure à la fois des simulations et des analyses de données, ainsi que des moyens pour eux de partager leurs logiciels, leurs données et leurs flux de travail avec d’autres chercheurs.

Pour préciser un peu où cela correspond à Purdue – donc pour ces systèmes financés par la NSF, il y a 10 pour cent de cycles discrétionnaires qui sont disponibles pour Purdue. Et avec cela, nous prévoyons de vraiment tirer parti de cette capacité pour établir et soutenir des initiatives importantes, telles que des partenariats industriels et des collaborations dans de grands programmes importants qui, sans un système aussi vaste, seraient impossibles à soutenir.

Noir: Nous comprenons qu’Anvil jouera un rôle dans le programme XSEDE de la National Science Foundation. Veuillez nous parler de l’impact que le système devrait avoir pour la découverte de la recherche et XSEDE.

Chanson: Anvil est intégré à XSEDE. Cela signifie qu’il est alloué via le processus d’allocation XSEDE. C’est un processus d’examen par les pairs, les chercheurs de tout le pays peuvent soumettre leurs propositions pendant les heures dont ils ont besoin pour les utiliser sur les systèmes XSEDE, donc Anvil est affecté à travers ce processus. Anvil fournit chaque année 1 milliard d’heures de cœur de processeur aux utilisateurs de XSEDE, et fournit également un accès aux GPU et aux grands nœuds de mémoire dans notre sous-système cloud. Et il est également intégré à XSEDE via l’assistance et la formation des utilisateurs de première ligne. XSEDE dispose d’une multitude de supports de formation déjà disponibles. Nous allons contribuer à ce programme de formation et nos utilisateurs pourraient bénéficier du matériel actuel.

Et dans le cadre de XSEDE, je pense que cela nous aidera également à élargir nos partenariats avec une communauté plus large. À titre d’exemple, Anvil fait désormais partie de l’actuel Consortium COVID-19, qui fournit une puissance de calcul aux chercheurs qui étudient les problèmes associés à la pandémie de COVID 19.

Noir: Quels autres défis espérez-vous relever en général avec Anvil ? Parlez-nous des charges de travail que vous attendez d’Anvil ?

Chanson: Oui. Lorsque nous avons proposé Anvil, l’un des problèmes majeurs pour la communauté de recherche nationale est qu’il n’y a pas assez de cycles. Il y avait donc un manque de capacité, et les systèmes XSEDE à l’époque sont toujours sursouscrits, sur-demandés. L’introduction d’un système d’une si grande capacité aidera certainement à résoudre ce problème. Ainsi, Anvil cible les tâches de calcul de taille modérée, qui constituent également l’essentiel des charges de travail XSEDE.

Certains des défis que nous nous concentrons sur l’amélioration – par exemple, l’accessibilité est l’un de nos objectifs – est que nous fournissons des environnements informatiques interactifs qui aideraient les utilisateurs à passer à l’informatique haute performance. Parce que beaucoup de communautés avec lesquelles nous nous engageons maintenant, elles n’utilisent pas traditionnellement le CHP, par exemple, les arts libéraux, les chercheurs en psychologie, en géographie. Leurs applications (ne correspondent pas) au type de mode de fonctionnement HPC traditionnel. Nous fournissons donc les environnements et les outils logiciels pour les aider à accéder plus rapidement au HPC et à rendre le HPC plus facile à utiliser.

L’autre défi est que la science est de plus en plus axée sur les données. Et les charges de travail sont très souvent des workflows, c’est donc une séquence d’étapes que les chercheurs doivent franchir. Cela peut inclure des simulations à forte intensité de calcul et des analyses basées sur les données. Et aussi, dans le cadre de leur processus de recherche, ils souhaitent partager leurs logiciels, outils et données avec d’autres chercheurs, et éventuellement aussi avec le grand public. Ainsi (en) disposant d’un écosystème complet qui inclut différentes capacités dans Anvil sous un même système, nous espérons répondre à ces flux de travail de plus en plus complexes.

Noir: Carol, merci pour cette mise à jour de l’Université Purdue. Nous avons été avec Carol Song, chercheuse scientifique principale à Purdue au Rosen Center for Advanced Computing. Au nom d’insideHPC et de Dell Technologies, ce fut un plaisir d’être avec vous aujourd’hui.

Chanson: Merci beaucoup de m’avoir reçu.

Systèmes de toits verts expliqués par des experts – y compris les toitures en sedum

Vous avez peut-être rencontré pour la première fois des systèmes de toit vert sur des bâtiments commerciaux dans des villes des États-Unis, mais ils ne sont pas seulement une excellente option pour ces types de bâtiments et d’emplacements urbains bâtis.

Un toit vert est aussi un atout fabuleux pour une maison, où que vous habitiez. S’il a l’air attrayant, c’est loin d’être son seul avantage et il peut vous apporter une multitude d’avantages que les propriétaires d’immeubles commerciaux apprécient déjà.