150 000 logements abordables encore non construits

Au total, 153 712 logements abordables à Johor doivent encore être construits par des promoteurs immobiliers au cours des 25 dernières années.

Le président du comité du logement et du gouvernement local de Johor, Datuk Mohd Jafni Md Shukor, a déclaré que le nombre était basé sur les données d’approbation des permis de construire pour les plans d’aménagement dans toutes les autorités locales de Johor.

«Cet échec doit être corrigé immédiatement en utilisant des stratégies et un suivi plus efficaces, car des projets de logements de luxe ont été achevés.

« En tant que tel, le gouvernement de l’État a demandé à la Johor Housing Development Corporation (PKPJ) de former un comité de planification, de conception et d’examen (PDRC) pour évaluer, surveiller et faciliter l’application des propositions de développement de logements abordables », a-t-il expliqué lors de la séance de l’assemblée de l’État. à Bangunan Sultan Ismail à Kota Iskandar, Johor.

Il répond à Pandak Ahmad (BN-Kota Iskandar) sur l’initiative du gouvernement de l’État pour résoudre le manque de logements abordables à Johor.

Mohd Jafni a déclaré que le comité, qui comprendrait divers départements et agences connexes tels que les autorités locales, le bureau du directeur des terres et des mines de Johor (PTG), PlanMalaysia@Johor et d’autres agences de services publics, serait la principale plate-forme pour les initiatives de construction de segments de logement pour le B40. et groupes M40.

« PKPJ sera également une » base de données centralisée « pour assurer une coordination plus efficace pour le développement de logements abordables et de logements de transit par toutes les agences étatiques et fédérales et les promoteurs immobiliers privés », a-t-il ajouté.

Mohd Jafni a également déclaré que le gouvernement de l’État visait à construire 21 139 logements abordables par étapes d’ici 2026.

« L’objectif de construction pour la fin de cette année et 2023 est de 5 033 logements abordables.

« Le Johor a identifié des terrains gouvernementaux appropriés pour la construction de logements pour les groupes B40 et M40, couvrant des logements abordables et des logements de transit, afin de répondre aux besoins des habitants du Johor », a-t-il déclaré.

Le Gouverneur Hochul annonce l’achèvement d’un développement de logements abordables de 13 millions de dollars dans le quartier El Camino de Rochester

La gouverneure Kathy Hochul a annoncé aujourd’hui l’achèvement d’un développement de logements abordables de 13 millions de dollars dans le quartier El Camino de Rochester. Pueblo Nuevo Phase II a créé 29 logements abordables et accueillants et a converti un entrepôt vacant en un centre communautaire de 10 000 pieds carrés. Ensemble, Pueblo Nuevo Phases I et II fournissent un total de 104 logements abordables et de soutien dans le cadre du plan de vision pour revitaliser le quartier El Camino.

« Chaque New-Yorkais mérite un logement de qualité, sûr et abordable avec accès aux ressources dont il a besoin pour réussir », dit le gouverneur Hochul. « Nos investissements dans El Camino ont créé plus que de nouvelles maisons pour les familles de Rochester ; nous veillons également à ce que le quartier dispose des services, des commodités et des caractéristiques qui soutiendront cette communauté à long terme. »

« Les projets de logements avec services de soutien comme le projet Pueblo Nuevo sont essentiels pour ramener des quartiers comme El Camino à Rochester qui ont longtemps été négligés », a déclaré le lieutenant-gouverneur Antonio Delgado. « Ce développement de logements abordables offrira 29 nouveaux logements à des personnes qui autrement ne pourraient pas y vivre, et le nouveau centre communautaire offrira un lieu de rassemblement aux membres de la communauté. Ce n’est qu’un des nombreux projets qui restaurent le patrimoine historique Quartier El Camino. »

Pueblo Nuevo Phase II fait partie du plan à l’échelle de l’État du Gouverneur Hochul visant à rendre le logement plus abordable, équitable et stable. Dans le Budget de l’État récemment promulgué, le Gouverneur a obtenu avec succès un nouveau plan de logement complet de 25 milliards de dollars sur cinq ans qui augmentera l’offre de logements en créant ou en préservant 100 000 logements abordables à New York, dont 10 000 avec des services de soutien pour les populations vulnérables, plus le électrification de 50 000 logements supplémentaires.

Pueblo Nuevo Phase II comprend la nouvelle construction intercalaire de douze bâtiments en duplex et de cinq maisons unifamiliales pour créer 29 logements abordables. Toutes les maisons sont abordables pour les ménages dont le revenu est égal ou inférieur à 50 % du revenu médian de la région.

Six maisons sont réservées aux anciens ménages sans abri qui auront accès à des services de soutien sur place financés par l’Empire State Supportive Housing Initiative et administrés par le New York State Office of Temporary and Disability Assistance. Les services pour ces ménages seront fournis par le YWCA de Rochester et du comté de Monroe. Les services comprennent l’aide aux résidents pour accéder aux ressources communautaires, se préparer et trouver un emploi, et surmonter les obstacles à la vie autonome.

Le centre communautaire El Camino au 216 Clifford Avenue, converti à partir d’un entrepôt vacant depuis longtemps, fournit des espaces de bureau conformes à l’ADA pour le développement des affaires, des ateliers, des programmes éducatifs, des programmes culturels, des divertissements et d’autres services qui soutiennent le progrès économique et social.

Les bâtiments résidentiels ont été conçus pour répondre aux exigences du programme de construction de bâtiments de faible hauteur de la New York State Energy Research and Development Authority. Chaque bâtiment est équipé de systèmes de chauffage et de climatisation à haut rendement, d’un éclairage à DEL à haut rendement, d’appareils de plomberie à faible débit et d’appareils Energy Star.

La première phase du développement de Pueblo Nuevo s’est achevée en 2021 et comprenait la nouvelle construction de 75 appartements sur 20 terrains vacants ou sous-utilisés sur une zone de cinq pâtés de maisons près de North Clinton Avenue et juste au sud de l’église Saint-Michel. Un lot séparé appartenant à la ville au 12, rue Hoeltzer a été converti en espace vert communautaire avec des jardins, des sentiers pédestres, une aire de jeux et un pavillon de pique-nique.

La phase I propose dix-neuf appartements réservés aux adultes ayant une déficience intellectuelle et développementale qui ont accès aux services de soutien fournis par la Ligue d’action ibéro-américaine.

Le développeur des deux phases de Pueblo Nuevo est la Société ibéro-américaine de développement, la branche de développement de la Ligue d’action ibéro-américaine, Inc.

L’investissement de l’État dans la phase II de Pueblo Nuevo comprenait des crédits d’impôt fédéraux et d’État pour les logements à faible revenu qui ont généré 9 millions de dollars en capitaux propres et une subvention supplémentaire de 3,5 millions de dollars de la part de New York State Homes and Community Renewal. NYSERDA a fourni un soutien de 92 400 $ dans le cadre du programme de construction de nouvelles constructions de faible hauteur.

La commissaire du HCR, RuthAnne Visnauskas, a déclaré : « Le développement en deux phases de Pueblo Nuevo a remplacé les structures délabrées et les parcelles vacantes par 104 maisons modernes et économes en énergie pour les particuliers et les familles, et un tout nouveau centre communautaire qui profitera à tous ceux qui habitent le quartier diversifié et culturellement riche. Cet investissement global à l’échelle du quartier renforcera l’économie locale d’El Camino et fournira aux résidents les ressources et les opportunités de logement de qualité dont ils ont besoin pour réussir. Nous sommes reconnaissants à la Ligue d’action ibéro-américaine pour sa vision dans la réalisation de ce projet, et au gouverneur Hochul pour sa volonté d’augmenter l’offre de logements abordables dans tout l’État. »

Doreen M. Harris, présidente et chef de la direction, NYSERDA, a déclaré : « Les appartements Pueblo Nuevo offrent aux résidents à faible revenu et vulnérables de Rochester une nouvelle option de logement abordable et supervisé qui intègre des caractéristiques d’efficacité énergétique à haute performance, qui aident à fournir un environnement de vie plus sain et plus confortable et à réduire les coûts énergétiques. Grâce à des projets comme celui-ci , nous intensifions nos efforts pour construire des bâtiments respectueux du climat tout en veillant à ce que tous les New-Yorkais bénéficient équitablement de la transition vers une économie d’énergie propre. »

Le commissaire du Bureau de l’aide temporaire et de l’aide aux personnes handicapées, Daniel W. Tietz, a déclaré : « Le logement avec services de soutien est un élément essentiel de nos efforts visant à réduire l’instabilité du logement dans tout l’État. Ces nouveaux appartements fourniront aux sans-abri chroniques le soutien et l’assistance sur lesquels ils peuvent compter pour rester dans un logement stable. La gouverneure Hochul continue de démontrer son engagement inébranlable à réduire le sans-abrisme dans tout l’État grâce à son soutien à des programmes comme l’Empire State Supportive Housing Initiative, qui fournit des capitaux vitaux pour des projets comme Pueblo Nuevo. »

Le sénateur d’État Jeremy Cooney a déclaré : « Je suis ravi de voir l’achèvement de Pueblo Nuevo Phase II. L’État de New York est fier d’avoir contribué à ce projet crucial de création de logements à faible revenu et avec services de soutien ici à Rochester. J’ai hâte de voir ce que l’avenir réserve aux familles qui appellera Pueblo Nuevo à la maison, et la revitalisation de ce quartier. »

Le membre de l’Assemblée Demond Meeks a déclaré : « Je suis reconnaissant de voir un investissement clair dans l’amélioration des conditions de vie des membres de notre communauté. Nous devons élever les membres privés de leurs droits en leur fournissant des logements durables. Un logement sûr, propre et abordable est une nécessité fondamentale que trop de membres de la communauté et de familles continuent d’être niés. Un foyer digne est essentiel pour créer une richesse générationnelle et échapper au cycle de la pauvreté. Je tiens à remercier la Société ibéro-américaine de développement pour son engagement envers nos quartiers et le bien-être de nos familles. J’espère que Pueblo Nuevo II continuera à fournir des ressources efficaces et des logements fiables aux résidents les plus vulnérables de notre communauté. »

Le directeur du comté de Monroe, Adam Bello, a déclaré : « Un logement stable et abordable est une ressource vitale et essentielle pour rendre toutes nos communautés plus saines, plus sûres et plus prospères – c’est pourquoi l’achèvement de la phase II de Pueblo Nuevo est un point positif pour l’avenir des résidents de la ville. Merci au gouverneur Kathy Hochul pour votre engagement envers la ville de Rochester et le comté de Monroe. »

Le maire Malik D. Evans a déclaré : « Le développement de logements Pueblo Nuevo poursuit la transformation du quartier El Camino de Rochester avec des investissements uniques qui célèbrent le riche patrimoine et les cultures des communautés latines et néo-américaines de Rochester. Je suis fier du soutien de la ville de Rochester à ce projet grâce à notre partenariat avec le Ibero American Development Corp. et New York Homes and Community Renewal. Le renforcement de nos quartiers est un élément essentiel de la vision visant à créer une ville pleine d’espoir avec un avenir passionnant.

Le vice-président exécutif de l’IADC, Eugenio Marlin, a déclaré : « Avec l’achèvement de cette phase de Pueblo Nuevo, nous continuons à réaliser notre vision de transformer une zone qui avait été négligée, en un espace qui comprend des logements abordables de qualité et des espaces verts qui rassemblent les familles en tant que communauté, ainsi que la force économique pour Ce projet avec l’aménagement de l’International Plaza apporte une nouvelle vitalité au quartier.

Accélérer Finger Lakes vers l’avant

L’annonce d’aujourd’hui complète « Finger Lakes Forward », le plan global de la région pour générer une croissance économique et un développement communautaire robustes. Le plan conçu à l’échelle régionale met l’accent sur l’investissement dans des industries clés, notamment la photonique, l’agriculture et la production alimentaire, et la fabrication de pointe. Aujourd’hui, la région accélère Finger Lakes Forward avec un investissement de 500 millions de dollars de l’État dans le cadre de l’Initiative de revitalisation du nord de l’État. L’investissement de 500 millions de dollars de l’État incitera les entreprises privées à investir bien plus de 2,5 milliards de dollars – et le plan de la région, tel qu’il a été soumis, prévoit jusqu’à 8 200 nouveaux emplois. Plus d’informations sont disponibles ici.

Le conseil vote la démolition d’un immeuble pour faire de la place à des logements abordables

Le conseil municipal a voté une dernière fois lundi soir pour démolir un bâtiment vide sur une propriété appartenant à la ville sur Monaghan Road à Peterborough pour faire place au complexe d’appartements abordables que la ville prévoit de construire d’ici quatre ou cinq ans.

La ville a acheté le 681 Monaghan Rd. fin 2020.

Sur cette propriété se dresse un bâtiment qui abritait autrefois le centre de formation et de développement communautaire et la garderie du cercle d’apprentissage; la garderie est définitivement fermée et les programmes de formation ne fonctionnent plus à partir de là.

Le plan est de démolir le bâtiment et de le remplacer par un complexe d’appartements abordables, dont la planification devrait prendre jusqu’à cinq ans.

La démolition devrait coûter 300 000 $.

Autres plans qui ont reçu l’approbation finale du conseil lundi:

Logement supervisé

Le conseil a voté une dernière fois pour accorder un financement à court terme de 8 millions de dollars à un nouveau complexe de logements avec services de soutien en construction sur la rue Bonaccord.

La Peterborough Housing Corporation (PHC), le plus grand fournisseur de logements sociaux de la ville, construit le complexe de 85 logements sur l’ancienne propriété du Fleming College McRae Campus.

PHC a déjà converti l’ancien bâtiment de l’école de commerce Fleming sur la même propriété en appartements.

Les deux projets combinés devaient coûter 39,58 millions de dollars lorsqu’ils étaient prévus en 2017, mais les coûts de construction ont augmenté de 2,66 millions de dollars dans la pandémie de COVID-19 en cours.

PHC avait également prévu de vendre une série de maisons de location au fur et à mesure que les propriétés sont libérées, mais ces ventes de maisons ne sont pas encore terminées : il y a 5,34 millions de dollars immobilisés dans les ventes de maisons en attente.

C’est un manque à gagner total de 8 millions de dollars, que le conseil prévoit de prêter pendant environ un an (date à laquelle les ventes de maisons devraient être terminées).

Prolongation

Le conseil a voté pour la dernière fois le partage des coûts avec le promoteur des aspects du développement d’un nouvel Extendicare de 256 lits sur 24 acres de terrain vacant au large de Towerhill Road.

Extendicare prévoit de remplacer son bâtiment sur Alexander Court, la construction devant commencer plus tard cette année.

La ville paiera une partie du coût de l’extension de la rue Hillside (sur laquelle le bâtiment fera face) ainsi que pour aider le promoteur à couvrir toute amélioration de la capacité des égouts sanitaires dont beaucoup sont nécessaires à proximité.

La part des coûts de la Ville devrait s’élever à 290 500 $.

Habitat pour l’humanité

Le conseil a voté une dernière fois pour donner au nouvel immeuble de 41 logements d’Habitat pour l’humanité sur Leahy’s Lane 1 million de dollars en frais d’aménagement et autres frais municipaux supprimés – et également pour renoncer à près de 300 000 $ en frais pour le prochain projet de maisons en rangée de 12 logements d’Habitat à côté.

joelle.kovach@peterboroughdaily.com

Le projet amène des dizaines de logements abordables à OTR

CINCINNATI – Après plusieurs années de travail, les partenaires du projet ont enfin eu la chance de célébrer l’achèvement du Willkommen – un projet de plusieurs bâtiments qui apportera des dizaines d’appartements abordables et au prix du marché au centre-ville de Cincinnati.


Que souhaitez-vous savoir

  • Le Willkommen est un développement à usage mixte et à revenus mixtes comprenant à la fois des espaces commerciaux et plus de 160 appartements
  • Il s’agissait d’un partenariat entre 3CDC, Model Group, la ville de Cincinnati et d’autres partenaires
  • Le projet de 51 millions de dollars comprend 20 bâtiments différents répartis dans OTR
  • Willkommen fait partie d’une « stratégie globale » de 3CDC pour augmenter le nombre de logements abordables dans le noyau urbain

Dans l’ensemble, le développement comprend 20 bâtiments dispersés dans le quartier Over-the-Rhin. L’un d’eux est un nouveau bâtiment commercial au 213, rue Woodward, qui a servi de toile de fond à une coupe de ruban qui a eu lieu mardi matin.

« Nous travaillons sur ce projet depuis plus de quatre ans maintenant, donc c’est presque comme si je ne pouvais pas croire que nous étions ici », a déclaré Katie Westbrook, directrice du développement de la Cincinnati Center City Development Authority (3CDC). pendant l’événement sur le côté ouest du parc Ziegler.

Un bâtiment réhabilité dans le bloc 1400 de Walnut Street. La réhabilitation faisait partie du projet Willkommen. (Photo gracieuseté de Frank D. Young)

Le 3CDC a travaillé sur le Willkommen aux côtés de divers partenaires au fil des ans, mais l’un des plus importants est Model Group, une entreprise locale de revitalisation de propriétés.

Le projet à usage mixte et à revenus mixtes comprenait la réhabilitation de 16 propriétés historiques et de quatre nouvelles constructions. Les nouvelles constructions étaient des remplissages, ou des lots précédemment vacants ou sous-utilisés parmi des propriétés existantes plus anciennes. Le coût total des travaux s’est élevé à près de 51 millions de dollars.

Les bâtiments comptent 163 unités de logement au total, allant de l’efficacité à trois chambres. Plus de la moitié des appartements, 88, iront à des personnes gagnant 50 à 80 % du revenu médian de la zone (AMI). L’AMI est une mesure commune pour déterminer le logement abordable.

Les 75 autres unités sont au prix du marché, ce qui signifie qu’elles iront au prix le plus élevé prévu pour la région.

Bobby Maly, PDG de Model Group, a qualifié Willkommen de « meilleur exemple de la façon de redonner vie et énergie à un quartier ». Non seulement le projet créera plus d’activités résidentielles et commerciales, mais il pense également qu’il apportera « des emplois et des opportunités pour nos voisins ».

Une partie importante du projet, a déclaré Maly, consistait à créer côte à côte des logements abordables et au prix du marché qui sont « indiscernables les uns des autres ».

« C’est le meilleur exemple de la façon dont nous pouvons fournir des logements abordables de haute qualité et participer à la revitalisation du quartier en même temps », a-t-il déclaré.

Il y a aussi environ 20 000 pieds carrés d’espace commercial répartis sur les premiers étages de 12 des propriétés.

La construction de Willkommen a commencé en juillet 2020, mais les travaux entre 3CDC et Model Group ont commencé il y a plus de quatre ans. Model Construction a servi d’entrepreneur général sur le projet, avec City Studios et GBBN en tant qu’architectes.

Les 16 bâtiments historiques seront Enterprise Green Communities, une certification nationale de construction durable spécifiquement pour le logement abordable. Trois des quatre bâtiments intercalaires obtiendront la certification LEED argent, selon 3CDC.

Pour concrétiser la vision de Willkommen, 3CDC et d’autres partenaires ont utilisé une structure de financement compliquée qui comprenait 13 sources de financement différentes. Cela comprend les crédits d’impôt fédéraux et étatiques sur les nouveaux marchés, les crédits d’impôt fédéraux et étatiques historiques, les crédits d’impôt pour les logements à faible revenu, les investissements dans les zones d’opportunité et la dette conventionnelle.

La ville de Cincinnati a fourni 1 million de dollars en fonds HOME, 4 millions de dollars en financement direct et un abattement fiscal de l’ARC sur 15 ans.

Le projet Willkommen comprenait plus de 20 bâtiments dispersés à travers Over-the-Rhine.  Ce bâtiment est sur Race Street.  (Photo gracieuseté de Frank D. Young)

Le projet Willkommen comprenait plus de 20 bâtiments dispersés à travers Over-the-Rhine. Ce bâtiment est sur Race Street. (Photo gracieuseté de Frank D. Young)

« C’est ainsi que vous attirez les gens pour qu’ils vivent et travaillent au centre-ville », a déclaré le directeur municipal par intérim, John Curp.

Mais il ne s’agit pas seulement de « jeunes ou de nids vides », a-t-il ajouté.

Des projets comme celui-ci permettent aux familles et aux personnes de différents niveaux de revenu de le faire également.

« Cette administration se concentrera sur le développement dans toutes nos communautés », a déclaré Curp. « Nous voulons plus de projets comme celui-ci dans tous nos quartiers. »

Le Willkommen fait partie de la stratégie plus large de 3CDC pour remédier à la pénurie de logements abordables, un problème qui afflige les villes à travers le pays.

Selon un récent rapport du courtier immobilier Redfin, le loyer mensuel médian en mai était supérieur à 2 000 $ par mois. Cincinnati faisait partie d’un groupe de métros avec des hausses de tarifs de plus de 30% par rapport à mai 2021.

La stratégie de 3CDC s’est concentrée sur la création de logements à revenus mixtes, de logements supervisés permanents pour les personnes souffrant de problèmes de toxicomanie et de logements adaptés, tels que des logements abordables pour les personnes âgées.

Selon un porte-parole de 3CDC, l’un des éléments clés de cette stratégie est d’augmenter non seulement la quantité de logements abordables dans le quartier, mais également d’améliorer la qualité des logements abordables nouveaux et existants.

3CDC travaille avec plusieurs partenaires sur ces sujets, dont Model Group, Over-the-Rhin Community Housing et la ville. Depuis janvier, la mairie a affecté des millions de dollars à des logements abordables. Cela comprend l’affectation de fonds fédéraux de secours en cas de pandémie au problème, l’adoption d’initiatives liées au logement par le conseil municipal et de nouveaux fonds approuvés dans le cadre du processus budgétaire de la ville pour le prochain exercice.

À ce jour, 3CDC et ses partenaires ont développé 436 unités abordables, soit environ 74 % des unités développées en OTR.


163 millions de dollars américains approuvés pour la construction de complexes de logements abordables à Los Angeles

Les résolutions autorisant le déblocage d’un financement pouvant atteindre 163 millions de dollars américains pour la construction de nouveaux complexes de logements abordables et permanents avec services de soutien dans les villes de Florence-Firestone, Alhambra et West LA VA à Los Angeles ont été approuvées par le conseil de surveillance du comté de Los Angeles .

Les fonds bénéficieront à Meta Housing Corp., qui recherche près de 58,1 millions de dollars pour construire une nouvelle structure de six étages baptisée The Metro @ Florence sur le Florence Car Wash au 7220 Maie Avenue. Le bâtiment, qui sera construit à côté de la gare de Florence de la ligne A, comprendra 160 studios, appartements d’une ou deux chambres pour les anciens sans-abri et les ménages gagnant 30 à 50 % du revenu médian local. Les rendus montrent une structure de style podium moderne blanche, verte et grise avec une salle commune, une cour extérieure, une terrasse sur le toit et des services pris en charge sur place.

Rechercher des pistes de construction

Les fonds serviront également à la mise en œuvre d’un autre projet au 2111 Firestone Boulevard, à environ un demi-mile à l’est de la ligne A à Florence-Firestone. Le candidat au projet Domus Development recherche environ 26,9 millions de dollars US en financement obligataire pour réaménager le site d’environ 36 acres en un immeuble de six étages comprenant 85 studios, appartements d’une et deux chambres, réservés aux ménages gagnant 30 ans ou moins et 50 % du niveau de revenu médian de la région.

Le bâtiment contemporain de type podium comprendra également une salle d’entraînement, des bureaux, un hall, un parking pour le personnel et des services sur place fournis par HousingWorks, une organisation à but non lucratif basée à New York qui lutte contre le sida et l’itinérance.

Autres bénéficiaires du financement de 163 millions de dollars américains pour les complexes de logements abordables à Los Angeles

Sur le campus West LA VA, Century Housing Corp., un prêteur privé à but non lucratif basé à Culver City, en Californie, aux promoteurs construisant des logements abordables ciblant les salariés à revenu faible et moyen, est sur le point de recevoir 47,2 millions de dollars US en financement obligataire pour la conversion des bâtiments 157 et 157, qui étaient à l’origine des bureaux et une clinique médicale, en lotissements.

Lisez aussi: Début de la construction du complexe d’appartements SoLa Vermont à Los Angeles

Les plans post-réaménagement prévoient 112 logements permanents avec services de soutien réservés entièrement aux anciens combattants. Les appartements seront proposés à des loyers considérés comme abordables pour les personnes dont le revenu est égal ou inférieur à 30 et 50 % du niveau de revenu médian de la région.

Les fonds iront également au développement des appartements The Mariposa on Second qui devraient s’élever au 46 South Second Street dans la ville d’Alhambra. Le demandeur American Family Housing recherche jusqu’à 20,8 millions de dollars de financement obligataire pour la construction du nouvel immeuble de six étages comprenant 49 appartements d’une et deux chambres, y compris des logements avec services de soutien dont le prix est destiné aux ménages ne gagnant pas plus de 30% du niveau de revenu médian de la région et prix généralement abordable pour les ménages gagnant jusqu’à 50 % du revenu médian de la région.

En plus des logements, les appartements Mariposa on Second comprendront des bureaux pour le personnel et les prestataires de services sociaux, ainsi qu’un centre communautaire, un parking public et un espace culturel.

Les sept années de Buhari à fournir des logements abordables aux Nigérians via FMBN

John M. Terhemen Ikyaave

La Federal Mortgage Bank of Nigeria (FMBN) a réalisé des réalisations record au cours des sept années de l’administration Buhari. Pour tous les indicateurs d’entreprise, la Banque a, de 2015 à ce jour, dépassé tous les records de performance précédents.
Cela comprend la mobilisation de fonds pour le programme du Fonds national pour le logement (NHF), le décaissement de prêts hypothécaires et le financement de la construction de logements. Commencez par l’optimisation historique du programme du Fonds national pour le logement (NHF) en tant que source de financement à long terme et à faible coût pour alimenter la fourniture de logements abordables aux Nigérians.
Sous la direction du président Muhammadu Buhari et la supervision de l’hon. Le ministre des Travaux publics et du Logement Babatunde Raji Fashola, SAN, FMBN au cours de la période a regroupé plus de 279 milliards de nairas en apports supplémentaires au programme NHF à une moyenne annuelle d’environ 68 milliards de nairas. En 2015, lorsque l’administration Buhari est arrivée à bord, moins de 230 milliards de nairas avaient été versés au programme NHF sur une période de 23 ans (à environ 10 milliards de nairas par an).
La mobilisation de plus de 279 milliards de nairas de financement supplémentaire pour le programme NHF en seulement sept ans d’administration Buhari est remarquable et représente une augmentation de plus de 100% par rapport aux 230 milliards de nairas qui avaient été accumulés par le programme depuis sa création en 1992.

FMBN a pu accomplir cet exploit en garantissant la transparence et la responsabilité dans la gestion du programme NHF, en engageant les gouvernements des États à reprendre les contributions et en établissant des partenariats stratégiques avec des centres de travail tels que le Nigeria Labour Congress (NLC), le Trade Union Congress (TUC) et l’Association consultative des employeurs du Nigéria (NECA).
La Banque a également mené une campagne agressive qui a vu la participation historique du secteur informel, des indépendants et des sociétés coopératives au régime NHF. Dans l’ensemble, ces efforts ont permis d’augmenter le nombre d’abonnés au régime NHF de 4 539 084 à 5 466 092, soit environ 927 008 abonnés supplémentaires.

Grâce à l’augmentation des entrées dans le programme NHF, qui sert de colonne vertébrale financière à FMBN, la Banque a considérablement augmenté l’ampleur de sa campagne de logements abordables entre 2015 et aujourd’hui. Plus précisément, FMBN a déboursé plus de 231,3 milliards de nairas en prêts au logement abordable dans ses fenêtres de produits. Le montant de cette injection de liquidités dans les segments de l’offre et de la demande du marché hypothécaire nigérian est sans égal dans les plus de 35 ans d’histoire de la Banque.
Pour stimuler l’offre et la disponibilité de logements abordables, FMBN s’est associé à des promoteurs immobiliers réputés et a déployé plus de 135,8 milliards de nairas pour la construction de plus de 16 684 logements abordables dans le cadre du développement immobilier, du programme de logement pilote ministériel, du développement de logements coopératifs et des fenêtres d’intervention du projet FMBN Mega City. .
Une combinaison de facteurs, y compris la compréhension des profils de revenu des abonnés NHF, la conception de logements intelligents, la réduction de la motivation des promoteurs grâce à des examens approfondis des devis quantitatifs et la priorisation de l’abordabilité, a permis à FMBN de fournir une, deux et trois chambres à des prix allant de N4M à N8M.

Du côté de la demande de logements, FMBN a déployé 144,4 milliards de nairas. Cela comprend le décaissement de 71,7 milliards de nairas en prêts hypothécaires NHF à plus de 10 000 Nigérians et de 72,7 milliards de nairas en prêts pour la rénovation domiciliaire à 89 223 bénéficiaires.
Fait remarquable, le décaissement total du prêt de 231,3 milliards de nairas entre 2015 et 2022 représente plus de 70 % du portefeuille total de prêts de 297 milliards de nairas avancé par la Banque depuis le lancement du programme NHF il y a 30 ans. Cela se traduit par une moyenne annuelle de 33 milliards de nairas (soit une augmentation de plus de 600 %) pendant les années Buhari, contre une moyenne annuelle de seulement 6 milliards de nairas les années précédentes !
Remboursement des cotisations NHF aux retraitésLes années Buhari ont également été marquées par une rupture radicale avec l’éternel problème du remboursement différé des cotisations NHF aux retraités. Au cours des sept dernières années, FMBN a enregistré plus de 46,8 milliards de nairas de versement de cotisations au NHF à 309 000 cotisants retraités.
Cela représente environ 80 % des 52,9 milliards de nairas cumulés remboursés à 390 441 retraités depuis la création du régime en 1992. L’amélioration significative du taux de remboursement du NHF découle de l’examen des processus internes de la Banque et de l’engagement de la direction à améliorer l’efficacité du service. livraison aux travailleurs nigérians qui sont ses clients.

Faciliter l’accès et l’abordabilité des produits de prêt FMBNLes années Buhari ont également été marquées par une volonté sans précédent de rendre les produits de logement FMBN plus abordables pour les personnes à revenu faible et moyen qui constituent la majorité des contributeurs au programme NHF.
Notamment, le FMBN a effectué une révision nettement à la baisse des exigences de fonds propres pour accéder aux prêts immobiliers du FMBN. À compter de 2018, les prêts hypothécaires NHF de 5 millions de nairas et moins n’attirent aucune (0%) contribution en fonds propres, une révision à la baisse par rapport aux 10% précédemment requis comme acompte de prêt. En outre, les prêts hypothécaires de plus de 5 millions de nairas jusqu’au montant maximum de 15 millions de nairas nécessitent un taux de contribution forfaitaire en fonds propres de 10%, en baisse par rapport aux 20% et 30% précédemment requis comme condition préalable aux prêts immobiliers FMBN.
Cela implique que les travailleurs qui contribuent au Fonds national du logement (NHF) sont éligibles pour accéder à un prêt de 5 millions de nairas sans avoir à déposer un seul kobo en tant que capital, tandis que ceux qui recherchent des prêts supérieurs à 5 à 15 millions de nairas ne verseront que 10% comme équité.

De plus, FMBN a créé plusieurs produits innovants pour garantir que davantage de Nigérians puissent bénéficier de FMBN. Un exemple notable est l’introduction du programme d’accession à la propriété ‘Rent-to-Own’. Le programme offre un mode de paiement simple et pratique pour l’accession à la propriété des travailleurs nigérians.
Dans le cadre de ce produit, un travailleur nigérian peut emménager dans un logement financé par le FMBN en tant que locataire et payer facilement pour devenir propriétaire de la propriété en versements mensuels ou annuels sur 30 ans à un taux d’intérêt de seulement 7 %. Un autre est le prêt individuel à la construction d’une maison. Le prêt à la construction fournit jusqu’à 15 millions de nairas à un taux d’intérêt de 7 % aux contributeurs du NHF qui souhaitent entreprendre une auto-construction.
Le prêt au logement cible les contributeurs du NHF avec des terres non grevées, des titres appropriés et des plans de construction approuvés. Les bénéficiaires peuvent rembourser sur 30 ans en fonction de leur âge et du nombre d’années de service restantes.

FMBN a également développé le prêt hypothécaire de la diaspora pour approfondir la base de ressources de la Banque et améliorer la capacité de réserve de change du pays, tout en aidant les Nigérians de la diaspora à devenir propriétaires dans le pays.

En outre, la Banque a également récemment approuvé la mise en œuvre du programme Rent-to-Own (Ethical RTO) sans intérêt pour répondre aux besoins de nombreux Nigérians aspirant à des produits sans intérêt.
Numérisation des opérations commerciales du FMBNLa période 2015 – 2022 a également enregistré les étapes les plus concertées et les plus pragmatiques pour numériser les opérations de l’institution hypothécaire faîtière du pays pour une prestation de services plus rapide et plus efficace.
Il convient de noter l’approbation du gouvernement fédéral pour l’achat et la mise en œuvre d’un logiciel bancaire de base moderne pour la Banque. Le déploiement de la plate-forme numérique est à un stade avancé et il est prévu de la mettre en service en août 2022. Une fois terminée, elle éliminerait les processus manuels, garantirait des demandes de prêt immobilier plus rapides, un traitement de remboursement NHF plus rapide et améliorerait l’efficacité opérationnelle globale à la Banque.
Dans le cadre du processus de numérisation FMBN, FMBN a lancé les plateformes numériques FMBN qui sont déjà opérationnelles. Les plateformes ont inauguré une nouvelle ère de transparence et de responsabilité dans les opérations du Fonds national du logement (NHF) en permettant aux contributeurs d’accéder en temps réel aux informations sur leurs comptes NHF. Les composants clés incluent le service de code abrégé USSD * 219 # via les réseaux mobiles GSM, les applications mobiles NHF disponibles sur les plateformes Android et iOS, le kiosque en libre-service en ligne via le portail Web de la Banque (www.fmbn.gov.ng/nhfmobile) et Services de notification par SMS et e-mail aux clients NHF.
La suite de services numériques permet aux contributeurs de recevoir des notifications instantanées des contributions NHF en déplacement, de mettre à jour les dossiers personnels NHF, de vérifier le solde des contributions NHF, d’enregistrer et de récupérer les numéros NHF, de demander des relevés de compte, de calculer l’abordabilité du logement et les versements hypothécaires, et d’obtenir dernières informations liées à la NHF du service en ligne FMBN Bulletin Board.
La plus grande transparence, la divulgation plus claire et l’accès pratique aux registres des contributions depuis le confort de leur domicile et de leur bureau ou lors de leurs déplacements via des ordinateurs personnels ou des téléphones portables, que les plateformes engendrent, ont renforcé la confiance des abonnés et des parties prenantes dans le programme NHF.
Mise en œuvre du programme national de livraison de logements abordables pour les travailleurs nigériansFMBN a également enregistré des efforts historiques visant à renforcer la participation des parties prenantes et la confiance dans les opérations du Fonds national du logement (NHF).
La Banque s’est associée au Nigeria Labour Congress (NLC) Trade Union (TUC) et à l’Association consultative des employeurs du Nigeria (NECA) sur le programme national de fourniture de logements abordables aux travailleurs nigérians dans le but d’adopter une approche structurée et durable de la fourniture de logements abordables aux travailleurs nigérians. travailleurs à l’échelle nationale.
Environ 1 400 logements sont prêts à être mis en service dans douze (12) sites répartis dans les six zones géopolitiques du pays en plus de Lagos et Abuja, par lots d’un minimum de 200 logements par zone. La deuxième phase a également commencé et devrait livrer environ 2 160 maisons dans quatorze (14) autres emplacements. Les types de maisons comprennent des bungalows semi-détachés finis ainsi que des 1, 2 et 3 chambres dans des blocs d’appartements.
En outre, reconnaissant la nécessité de tracer une voie fiable pour un repositionnement efficace de la Banque, FMBN a élaboré, au cours des années Buhari, un plan stratégique quinquennal en collaboration avec MM. KPMG. Le document de stratégie initialement prévu pour s’étendre de 2020 à 2024 est actuellement en cours de révision. Le plan vise à livrer 100 000 logements, à faire passer les collectes annuelles du NHF de 50 milliards de nairas à plus de 300 milliards de nairas, à élargir la clientèle du NHF de 25 millions de nouveaux contributeurs issus principalement du secteur informel à 31 millions.

ConclusionAlors que le déficit de logements reste un énorme problème qui nécessite des billions de nairas pour être résolu, dans le contexte des ressources financières dont dispose le FMBN, les années Buhari (2015-2022) représentent une période de transformation, de haute performance et d’impact sans précédent au FMBN. .

Les progrès historiques de la Banque ont trouvé une orientation dans le cadre du vaste programme de l’administration Buhari, qui est en tangence avec son mandat d’entreprise de faire progresser l’accession à la propriété abordable grâce à la fourniture de liquidités durables à long terme au marché hypothécaire nigérian ; promouvoir un marché primaire et hypothécaire viable et la gestion du Fonds national du logement (FNH).
Les résultats exceptionnels et l’impact accru de la Banque contribuent à faire passer le discours de longue date de négatif à une meilleure performance de l’entreprise, une transparence améliorée, une plus grande efficacité et une amélioration des services.
Alors que le deuxième mandat de l’administration Buhari entre dans sa dernière année, FMBN, sous la direction compétente de la direction de Hamman Madu, un professionnel de l’industrie avec un bilan de transformation de premier plan, reste prêt à maintenir l’élan de réforme, de haute performance et d’impact avec l’objectif de conduire la livraison de logements abordables et la promotion du développement d’un marché du financement hypothécaire plus dynamique dans le pays.

* M. Terhemen, un analyste de la politique du logement basé à Abuja, a écrit vialogementaujourd’huingr@gmail.com

Devis
Alors que le déficit de logements reste un énorme problème qui nécessite des billions de nairas pour être résolu, dans le contexte des ressources financières dont dispose le FMBN, les années Buhari (2015-2022) représentent une période de transformation, de haute performance et d’impact sans précédent au FMBN.

Holcim et Habitat for Humanity s’associent pour accélérer l’accès à des logements abordables

  • Faire progresser l’impact social positif de Holcim en accélérant l’accès à un logement abordable.
  • Conduire une plate-forme numérique innovante pour rénover des maisons à partir du Mexique.
  • Plans d’expansion en Amérique latine, en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique.

Holcim et Habitat for Humanity ont conclu un partenariat pour accélérer l’accès à un logement abordable grâce à une plateforme numérique innovante. Ensemble, ils déploient un portail en ligne de logements abordables pour permettre aux familles à faible revenu d’accéder au financement ainsi qu’aux matériaux de construction et aux solutions de manière sûre et transparente. Le premier projet a été déployé au Mexique et permet la rénovation abordable de 600 logements dans les régions de Bajio et Veracruz. Le but ultime de ce partenariat est de permettre un environnement bâti durable et sain où chacun dispose d’un logement décent.

Jan Jenisch, PDG d’Holcim : « Un pilier clé de l’impact social positif d’Holcim est d’accélérer l’accès à un logement abordable. Avec l’urbanisation rapide d’aujourd’hui, nous avons un rôle clé à jouer pour construire plus avec moins afin d’améliorer durablement le niveau de vie de tous. Avec plus de trois milliards de personnes qui devraient avoir besoin d’un logement abordable d’ici 2030, je suis ravi de m’associer à Habitat for Humanity pour déployer des solutions innovantes et numériques pour répondre à ce besoin sociétal à grande échelle.

Jonathan Reckford, PDG d’Habitat for Humanity International : « Ce nouveau partenariat canalise le pouvoir du marché et la numérisation pour améliorer le niveau de vie de ceux qui en ont le plus besoin. Il faudra environ 16 000 milliards de dollars pour combler le déficit mondial de logements abordables, dont seulement 3 000 milliards de dollars proviendraient des gouvernements et des organisations à but non lucratif. Combler cet écart devient possible lorsque le secteur privé entre dans de nouveaux marchés pour fournir des produits et services de logement abordables. Ce partenariat mettra en lumière le rôle essentiel que des partenaires du secteur privé comme Holcim peuvent jouer pour accroître l’accès à des logements abordables pour les familles à faible revenu.

L’approche innovante pilotée au Mexique est rendue possible par iBUILD®. Grâce à cette plate-forme en ligne de logements abordables, les familles peuvent demander des prêts auprès d’institutions de microfinance, contacter des fournisseurs de construction pour obtenir des devis et des services et commander des matériaux de construction de haute qualité, notamment auprès des 25 magasins de détail et distributeurs Holcim Disensa situés à Veracruz et Bajio. iBUILD® fait partie des startups les plus récentes à avoir rejoint l’écosystème unique d’innovation ouverte de Holcim, comprenant plus de 800 startups dans le monde, s’associant pour accélérer l’innovation dans l’industrie de la construction.

En s’appuyant sur les enseignements tirés de ce projet pilote au Mexique, Holcim et Habitat for Humanity prévoient d’autres collaborations à travers les Amériques et l’Asie-Pacifique. Avec ce partenariat, Holcim renforce son engagement à contribuer à hauteur de 500 millions de francs suisses pour créer un impact social positif, cumulatif de 2021 à 2030, en menant des programmes de logement et d’infrastructure abordables, ainsi que des initiatives communautaires sur l’éducation, la santé et le développement des compétences. En 2021, Holcim a investi plus de 40 millions de francs dans des initiatives sociales et a contribué à la construction et à la rénovation de plus de 3 200 bâtiments, des maisons aux écoles et hôpitaux, en étroite collaboration avec les communautés de l’Équateur à l’Algérie. Holcim a également construit le plus grand projet de logements abordables imprimés en 3D d’Afrique au Kenya, développé par sa joint-venture 14Trees en partenariat avec CDC Group, l’institution de financement du développement du Royaume-Uni.

Trouvez plus de détails ici.

Lire l’article en ligne sur : https://www.worldcement.com/the-americas/06062022/holcim-and-habitat-for-humanity-partner-to-accelerate-access-to-affordable-housing/

Fournir des maisons abordables et de qualité | CE JOUR EN DIRECT

De nombreux Nigérians se retrouvent sans toit au-dessus de la tête en raison des graves réalités économiques du pays, écrit Dike Onwuamaeze

« Un homme n’est pas un homme tant qu’il n’a pas sa propre maison. » Cette citation de feu le président Nelson Mandela d’Afrique du Sud a souligné la place d’un logement décent dans la satisfaction des besoins sociaux, économiques et psychologiques de chaque homme et femme.

Pourtant, malgré la place occupée par les logements pour les besoins quotidiens et essentiels de la population, de nombreux Nigérians se retrouvent sans toit au-dessus de leur tête en raison des graves réalités économiques du pays.

Certaines autorités estiment que le déficit actuel de logements du pays dépasse 20 millions d’unités et qu’il faudrait environ 21 000 milliards de nairas pour être financé.

Un professeur d’économie et de politique publique à l’Université d’Uyo, le professeur Akpan Ekpo, avait déclaré que la crise du déficit de logements au Nigéria s’était aggravée ces derniers temps, les statistiques montrant un déficit d’au moins 17 millions.

Ekpo avait déclaré que le déficit de logements, s’il n’était pas atténué, pourrait entraîner une augmentation de la criminalité, une épidémie de maladies, des prix de l’immobilier inabordables, un niveau de vie médiocre ainsi que des versements hypothécaires élevés.

En outre, le président de la Chambre des représentants, Femi Gbajiabiamila, avait déclaré en 2021 que le taux de déficit de logements au Nigeria était alarmant et qu’il faudrait 6 billions de nairas pour combler le déficit de logements du pays, qu’il estimait entre 17 et 20 millions d’unités de logement. Selon lui, ce nombre augmentait annuellement de 900 000 unités.

Le fondateur / directeur général de Rouxey Vision Homes and Construction (RVHC), M. Jude Ikeji, qui est redéfinir le concept de vie de luxe à la campagne.

Ikeji est titulaire d’un B.Sc. en comptabilité/gestion d’entreprise de l’Université de Lagos, et une maîtrise en gestion de projet/administration et gestion d’entreprise, de la prestigieuse Lagos Business School de l’Université panatlantique. Il est également titulaire d’un diplôme en banque et finance de l’Université du Bénin, Benin City, État d’Edo.

C’est un professionnel de l’immobilier expérimenté passionné par la fourniture de maisons de luxe, la fourniture de matériaux de construction de qualité et la gestion logistique rentable.

Son RVHC, basé à Lagos, qu’il a fondé et entretenu, est aujourd’hui l’une des principales sociétés de conseil en immobilier au Nigeria avec des opérations à travers le monde.

Il met activement à profit sa connaissance pratique intime des opérations des actifs immobiliers pour déployer judicieusement le capital et assurer un rendement supérieur à la moyenne à l’entreprise et à ses partenaires sans compromettre la satisfaction à long terme de ses clients estimés et contribuer à la croissance de la nation. .

Il supervise directement les activités quotidiennes de l’entreprise et gère avec passion l’équipe de professionnels hautement qualifiés dans le but de faire de RVHC un point de référence sur le marché immobilier de luxe en plein essor du Nigeria.

Sa vision est de créer des maisons uniques, luxueuses et abordables qui sont rendues dans des designs élégants et exceptionnels pour tous nos clients.

Ikeji a déclaré: « Avec la sécurité et le confort comme mots d’ordre, nous continuons, à travers nos projets, à contribuer notre quote-part à la croissance et au développement de l’économie nigériane ainsi qu’à améliorer le sort de nos clients et partenaires grâce à des investissements dans l’immobilier, des investissements généraux services financiers et de gestion », ajoutant que « grâce à notre expérience de plus de 12 ans dans l’industrie, nous garantissons l’excellence ».

RVHC fournit des services de qualité et à valeur ajoutée qui s’appuient sur des années d’expérience et sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le secteur de l’immobilier. Il est guidé par l’honnêteté et le respect des normes et de l’éthique les plus élevées en matière de prestation de services.

«Nous fournissons des services aux industries, aux organismes gouvernementaux, aux organismes parapublics et aux particuliers au Nigéria et à l’étranger. Et dans nos relations avec les clients, nous mettons l’accent sur le plus grand professionnalisme, les solutions innovantes et la satisfaction du client. dit Ikeji.

« Nous sommes reconnus et respectés pour la qualité de nos prestations de services dans les domaines suivants : promoteur immobilier ; Agence immobilière; Commercialisation immobilière ; Évaluation à toutes fins; Évaluation de la faisabilité et de la viabilité ; Conseil en immobilier; Recherche et vérification de titre ; Gestion de projet; Gestion de la propriété et des installations.

Actuellement, RVHC développe Amanda’s Garden Estate à Ibeju Lekki ainsi que le développement majeur (Abijo Heights) situé à Abijo GRA Lagos, une banlieue en plein essor. Rouxey Vision Homes and Construction est réputé pour avoir initié et réalisé le Diamond Estate by Novare Mall, implanté sur un terrain de 1 200 m² sold out. Il gère également le projet Osapa, qui est présenté comme un fantastique duplex de cinq chambres situé dans un environnement sûr et sécurisé.

Ikeji a déclaré: «RVHC a supervisé le développement et la livraison de ce duplex entièrement indépendant de cinq chambres de luxe avec BQ à Osapa Londres, Lekki. Le projet était évalué à 145 millions de nairas seulement.

Projet Lekki Phase1

Rouxey Vision Homes and Construction a construit et livré du début à la fin le super luxueux duplex entièrement indépendant de 5 chambres avec BQ au cœur de Lekki Phase1 en utilisant les meilleurs matériaux de construction provenant du monde entier. Ses caractéristiques comprennent un salon spacieux, des luminaires modernes, toutes les chambres avec salle de bains, un plafond POP et des chambres spacieuses.

Parmi les autres projets exécutés et achevés par Rouxey Vision Homes and Construction, citons Abijo Heights, un projet de 8 000 m² en deux phases (phases 1 et 2) au cœur du « nouveau » Lagos.

L’emplacement, selon Ikeji, a été choisi avec une appréciation rapide de la valeur à l’esprit. Il a déclaré que les maisons ont été conçues pour offrir une fusion harmonieuse de confort, de sérénité et d’architecture esthétique. Abijo Heights chevauche les deux « nouveaux » emplacements les plus en vogue de Lagos pour les propriétés à croissance rapide – Sangotedo et Ibeju Lekki. Il apporte à nos estimés clients une occasion en or sur un plateau d’argent.

«Chaque maison est une belle maisonnette contemporaine de quatre chambres et un BQ qui comprend une buanderie, un débarras, un grand espace de rangement et des BQ d’une pièce, tous brillamment répartis sur trois étages. Il est construit sur des structures solides, des aménagements bien planifiés, une perfection ambiante et une sécurité de haut niveau vous attend avec aussi peu que 10 millions de nairas de dépôt.

RVHC ne se contente pas de construire des bâtiments, il s’assure également de fournir les infrastructures nécessaires pour permettre aux résidents de profiter d’un cadre de vie de qualité. Ceux-ci comprennent un bon réseau routier, le traitement de l’eau, un système d’égouts ultramoderne, un bon système de drainage, une aire de jeux pour les enfants et des installations sportives comme une salle de sport et un lieu de détente. Le projet est également soutenu par une alimentation électrique indépendante au sein du domaine pour garantir une alimentation électrique ininterrompue 24h/24. Il y a aussi un parking supplémentaire derrière pour au moins quatre véhicules

Plans de paiement : Posséder une maison est également conçu pour être abordable, car le paiement peut être étalé sur 24 mois avec un dépôt initial de poche de 10 millions de nairas seulement.

Parmi ses projets en cours figure le projet Chois Garden Estate, qui a prêt à la vente 10 bungalows à Chois Garden Estate, Abijo GRA sur un site de 3000 m². Chaque nouveau bungalow de 3 chambres à coucher magnifique et luxueusement fini est prêt à emménager. Vous n’avez qu’à apporter vos vêtements. Le complexe fermé peut accueillir jusqu’à 8 voitures avec deux baies de lavage externes.

Rouxey Vision Homes and Construction partage la philosophie selon laquelle le secteur immobilier de l’économie nigériane devrait offrir aux Nigérians des opportunités de posséder des maisons, d’investir et d’augmenter leurs revenus au fil du temps.

Plus précisément, l’industrie devrait offrir aux propriétaires et aux investisseurs des avantages directs, notamment la sécurité financière comme source de revenu passif, l’appréciation du capital sur l’investissement initial ainsi qu’un actif fiable qui pourrait servir de garantie pour garantir le financement des banques commerciales et d’autres institutions financières. établissements. De plus, investir dans l’immobilier garantit également la stabilité financière.

Son point de vue correspondait à la position d’Ekpo selon laquelle « le logement est important pour le développement de toute société, et il a des effets à la fois économiques et sociaux. Sur le plan économique, l’investissement dans le logement contribue à la formation de capital fixe, à l’emploi et à d’importants liens en amont et en aval avec le reste de l’économie.

Ikeji a également partagé la préoccupation exprimée par Gbajabiamila selon laquelle certains promoteurs immobiliers exploitent les lacunes de la législation pertinente pour opérer également en toute impunité, volant les rêves et des milliards de nairas de Nigérians qui travaillent dur.

Gbajabiamila avait déclaré: «Un manque de responsabilité et de réglementation dans les relations entre ces promoteurs immobiliers et les acheteurs de maisons a causé des difficultés indicibles à de nombreux Nigérians déjà en difficulté, qui souhaitaient posséder leur propre maison. Il est donc de notre responsabilité d’introduire une réglementation efficace pour résoudre ces problèmes.

Ikeji a reconnu l’existence d’activités frauduleuses qui ont conduit de nombreuses personnes à se faire escroquer par certains propriétaires immobiliers. Il a cependant insufflé une bonne dose de professionnalisme pour s’assurer que RVHC resterait sur la voie de l’intégrité commerciale.

Il a expliqué qu’avec plus de 12 ans d’expérience dans l’industrie et une équipe de professionnels hautement qualifiés, nous ouvrons constamment la voie dans la conception, le développement et la livraison de propriétés de luxe à des prix compétitifs dans différents secteurs, tant au niveau local qu’international.

« Nous sommes reconnus pour l’excellence de la prestation de services, ce qui nous a donné un avantage dans l’industrie. » Il a dit.

« Notre mission est d’être reconnue pour la fourniture d’un service et d’une expertise extraordinaires sur le marché du développement immobilier de luxe, en tirant parti de la technologie innovante, du professionnalisme et de l’intégrité pour obtenir constamment une satisfaction client accrue, un retour sur investissement impressionnant et une meilleure qualité de vie dans notre communauté. »

RVHC est une société immobilière professionnelle et membre de Estate Surveyors and Valuers. Le cabinet est membre de la Nigerian Institution of Estate Surveyors and Valuers (NIESV), ainsi que du Estate Surveyors and Valuers Registration Board of Nigeria (ESVARBON) avec l’autorisation d’exercer et de fournir des services immobiliers au Nigeria. Rouxey Vision Homes est également enregistré auprès du Département des transactions immobilières de l’État de Lagos (LASRETRAD) en tant que praticien immobilier certifié.

Certains de ses services comprennent ppromotion immobilière, vente et location, conseil/gestion immobilière, importation et fourniture de matériaux de construction et services logistiques. RVHC a des partenaires internationaux tels que le W Estate of Turkey avec qui il collabore pour offrir des opportunités d’investissement immobilier international à ses clients.

Biden double la mise sur des logements denses et abordables – Quartz

Le président américain Joe Biden veut mettre fin à une pénurie de logements de 15 ans en seulement cinq ans.

La crise de l’abordabilité du logement aux États-Unis n’a fait qu’empirer avec les problèmes de chaîne d’approvisionnement de l’ère de la pandémie, malgré la générosité de l’aide sociale et de l’aide fédérale au logement. Comme moins les maisons sont sur le marché et plus de personnes possèdent des maisons, environ 50% des Américains ont déclaré à Pew Research que l’abordabilité du logement était un problème majeur là où ils vivaient, en hausse de 10 points de pourcentage par rapport à une enquête du début de 2018.

La construction de nouveaux logements appartenant à des particuliers est la plus élevée depuis 2006, mais elle pourrait également diminuer l’année prochaine avec la hausse des taux d’intérêt hypothécaires. Lorsque la demande de logements se tarit, la deuxième meilleure option pour inciter davantage à construire est de déréglementer la construction.

La crise est un problème auquel les États et les promoteurs privés s’attaquent depuis un certain temps. En août 2021, la Californie est devenue le premier État à adopter un projet de loi autorisant la construction d’immeubles à deux logements sur des terrains qui avaient été auparavant zonés pour les maisons unifamiliales. Cette loi encourage les constructeurs à construire plus d’unités, faisant baisser les prix des maisons à tous les niveaux en augmentant l’offre de logements.

Après que les centristes du Congrès aient tué son projet de loi Build Back Better visant à remédier à l’abordabilité du logement, Biden trouve maintenant des moyens de résoudre le problème sans l’aide de la législature. Il propose d’élargir le financement fédéral pour le logement abordable et d’offrir davantage de subventions du ministère des Transports (DOT) aux localités qui adoptent des lois de zonage plus denses. Il veut également plus de logements composés de pièces fabriquées au lieu d’être construits sur place.

Les experts en politique sont ravis de voir le gouvernement fédéral faire enfin quelque chose à ce sujet, mais les agences fédérales agissant seules ne résoudront pas le problème.

Le logement coûte cher parce que les gouvernements locaux arrêtent les nouvelles constructions

La NAHB estime qu’il manque environ 1 million de résidences aux États-Unis, et c’est dans la fourchette basse. La National Low Income Housing Coalition, par exemple, estime que la véritable pénurie est plutôt de l’ordre de 7 millions.

Quoi qu’il en soit, il n’y a pas assez de logements abordables aux États-Unis, ce qui augmente le nombre de sans-abrisme et oblige les gens à vivre avec leurs parents.

Cela est dû en grande partie au fait que les gouvernements locaux ont rendu la construction plus difficile, ce qui a commencé il y a plus d’un siècle et persiste aujourd’hui. Les lois de zonage sont un ensemble de règles créées au niveau municipal ou local qui régissent ce qui peut être construit dans une certaine zone géographique, et les recherches de ces dernières années ont montré que cela crée plus de maux que d’avantages. Idéalement, les lois seraient utilisées pour protéger la santé et le bien-être de la communauté – comme empêcher la construction d’une station d’épuration à proximité des maisons – mais elles ont souvent été utilisées pour imposer une ségrégation raciste en matière de logement et faire grimper davantage les prix des maisons en limitant l’offre.

Le plan de Biden tente de contrecarrer l’effet dissuasif de ces lois sur la construction en encourageant une meilleure utilisation des terres avec des fonds fédéraux. Plus tôt cette année, le DOT de Biden a accordé trois subventions d’une valeur totale de 6 milliards de dollars à des localités qui ont promu la densité avec de meilleures politiques d’utilisation des terres.

Bien que Biden ne soit pas le premier président à proposer ce type d’incitation, son plan allouerait le plus gros montant de fonds fédéraux pour encourager un zonage plus dense.

Les logements plus denses permettent non seulement de loger plus de maisons dans le même espace, mais en associant le financement des transports à des besoins en logements abordables, le gouvernement garantit que les nouvelles lignes de transport en commun seraient construites pour les personnes qui les utiliseraient le plus, a déclaré Yonah Freemark, chercheuse à l’Urban Institute, un groupe de réflexion de DC.

Cependant, les communautés les plus résistantes aux lois de zonage plus denses sont plus riches et pourraient ne pas se soucier d’obtenir plus de fonds fédéraux en premier lieu, a ajouté Freemark. Freemark dit que ce serait mieux si le gouvernement empêchait de couper les fonds fédéraux aux communautés qui n’ont pas de bonnes politiques d’utilisation des terres. Mais d’autres, comme l’économiste urbaine Jenny Schuetz, affirment que l’approche de la carotte est susceptible d’atteindre un nombre décent de gouvernements locaux qui cherchent à réaliser de plus grands projets de transport.

Ne discriminez plus les maisons préfabriquées

Une autre partie plus excitante du plan de Biden augmenterait en même temps la fabrication américaine et le logement abordable.

Les Américains pensent souvent que les maisons préfabriquées, qui sont construites hors site puis placées sur le terrain, ne sont que des maisons mobiles. Les gouvernements locaux les interdisent tandis que le gouvernement fédéral limite leur financement.

En fait, les maisons préfabriquées sont beaucoup plus sophistiquées qu’auparavant et offrent bon nombre des mêmes caractéristiques que les maisons construites sur place. Alors que de nombreuses juridictions locales les traitent comme des roulottes et les soumettent à des réglementations onéreuses, la plupart des maisons préfabriquées ont maintenant une fondation et ne sont pas censées être déplacées plus d’une fois.

Les maisons préfabriquées coûtent souvent la moitié du prix au pied carré des maisons construites sur place. Cela en fait des unités viables pour les Américains à faible revenu en fonction du prix d’achat, mais le financement est souvent plus cher pour les maisons préfabriquées.

Les personnes qui achètent une maison préfabriquée ne peuvent souvent pas obtenir de prêt hypothécaire conventionnel pour en acheter une, car en théorie, les maisons sont mobiles.

« Le plus prometteur [policy] utilise Fannie et Freddie pour créer des produits hypothécaires pour les types de logements qui ne sont pas particulièrement bien couverts par les prêts existants », a déclaré Schuetz, l’économiste urbain. À l’heure actuelle, bon nombre des prêts offerts pour les maisons préfabriquées ressemblent davantage à des prêts automobiles, qui sont plus chers que les hypothèques, a-t-elle ajouté.

Les projets de logements abordables ne progressent pas – The New Indian Express

Par Service de presse express

ROURKELA : Le plan du Centre visant à garantir des logements abordables pour tous dans le cadre du Pradhan Mantri Awas Yojana-Urban (PMAY-U) d’ici 2022 ne semble pas figurer sur la liste des priorités du gouvernement de l’État. Dans la Steel City, les projets de logements abordables de la Rourkela Municipal Corporation (RMC) pour les habitants des bidonvilles sont bloqués dans les limbes sans aucun progrès visible.

Le projet de logement abordable-1 (AHP-1) de RMC, qui envisage la construction de 800 maisons pour les habitants des bidonvilles de Dhamra Basti, Koel Bank et Ambedkar Nagar, a déjà été approuvé mais n’a pas encore été mis en œuvre. De même, dans le cadre de l’AHP-2, 800 autres logements seront construits pour les habitants des bidonvilles de Haripur Basti, Malgodam, Ambedkar Nagar, BPUT Basti et Pradhan Colony. Le projet attend l’approbation du gouvernement.

Le sous-commissaire du RMC, Sudhanshu Bhoi, espère que l’AHP-1 sera bientôt mis en œuvre. Les AHP 1 et 2 se trouveraient à proximité du projet de logement de Rourkela Development Authority (RDA). Il a informé que dans le cadre du programme de construction dirigée par les bénéficiaires (BLC), 714 bénéficiaires du PMAY-U possédant leur propre terrain ont déjà construit des maisons.

Des sources ont déclaré que le RMC avait réservé 36 acres de terrain à Madhusudanpali pour la réhabilitation d’environ 4 900 familles. Cependant, la proposition est entreposée au froid. Début 2021, RMC avait enquêté et identifié environ 6100 habitants de 55 bidonvilles situés sur les terres de l’aciérie de Rourkela (RSP) pour la fourniture d’unités de logement de la section économiquement plus faible (EWS). Ces personnes seraient expulsées pour poursuivre l’expansion du RSP.

De même, un AHP approuvé de RDA pour 720 unités de logement EWS à Chhend Colony pour les habitants des bidonvilles d’Ambedkar Basti, Haripur Basti, Gangadharpali et Kumbharpada doit encore faire l’objet d’un appel d’offres. Cependant, un projet de logements sociaux de RDA a pris de l’ampleur après une attente de près de six ans. En 2017, la RDA avait lancé un appel d’offres pour la construction de 500 logements à Chhend Colony sur 3,30 acres avec une participation privée.

Bien que la construction ait commencé tardivement, près de 50 % des travaux sont maintenant terminés. Les habitants des bidonvilles de Mantola, Banglatola et Panposh bénéficieront du projet. Le projet RDA en cours de construction, d’un coût d’environ Rs 29 crore, est le premier pour Rourkela dans le cadre de la « Politique de logement pour tous dans les zones urbaines », Odisha, 2015.