Trois ans après que neuf bâtiments Top End se sont révélés structurellement non conformes, le gouvernement du Territoire du Nord a introduit des réformes pour éviter qu’un tel raté de construction ne se reproduise.

À partir du 31 janvier, les conceptions de tous les projets classés comme « complexes » devront être examinées par un tiers indépendant avant que les permis de construire puissent être délivrés.

La ministre de la Planification, Eva Lawler, a déclaré que l’examinateur tiers devrait être un « ingénieur en structure qualifié, expérimenté et indépendant ».

« Un ingénieur en structure accrédité NT [who has] avait 10 ans d’expérience se penchera sur ce travail de conception », a déclaré Mme Lawler.

« S’il y a des révisions nécessaires ou des modifications nécessaires, cela sera repris dans le travail de conception. »

En 2019, un examen du service de planification a révélé que neuf bâtiments à Darwin et Palmerston ne respectaient pas le Code national de la construction, en raison de dalles de transfert mal conçues, qui répartissaient le poids d’un bâtiment sur des colonnes de support.

Le Catalyst sur la rue Finniss était l’un des bâtiments jugés non conformes.(ABC News : Andie Smith)

Les réformes dites «d’examen indépendant des conceptions structurelles par un tiers» font partie d’une série de changements signalés par le gouvernement du Territoire du Nord en 2021, destinés à aligner le territoire sur les codes du bâtiment à travers le pays.

Selon le ministre de l’Aménagement du territoire, d’autres changements, notamment le perfectionnement professionnel, le resserrement des règles d’inscription des constructeurs et l’augmentation des amendes en cas de non-conformité, sont toujours en cours d’élaboration.

Seuls les projets « complexes » à revoir

L’exigence d’examens par des tiers ne s’appliquera pas à chaque nouvelle structure dans le Territoire du Nord.

Au lieu de cela, les projets qui cochent certaines cases de «complexité» – comme les bâtiments de trois étages ou plus, ou les structures spécialisées telles que les hôpitaux et les garderies – seront soumis aux nouvelles règles.

Elisha Harris, des ingénieurs australiens, a salué les réformes, mais a déclaré qu’elles ne s’appliqueraient pas à la plupart des maisons individuelles du Territoire du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.