Les propriétaires lésés dont les maisons ont été démolies au cœur d’Ado Ekiti, la capitale de l’État d’Ekiti, pour ouvrir la voie à des projets de développement, ont protesté jeudi contre le non-paiement de leur indemnisation.

Les propriétaires du quartier Ijoka d’Ado Ekiti, bien qu’armés de pancartes portant différentes inscriptions, ont déclaré que la démolition de pas moins de 100 maisons sans indemnisation leur avait rendu la vie difficile.

Ils ont donné au gouvernement de l’État un ultimatum de sept jours pour faire le nécessaire ou faire face à leur colère.

La grande étendue de terrain, qui a été acquise en 2016 dans l’intérêt public supérieur sous l’administration de l’ancien gouverneur Ayo Fayose, est utilisée par l’administration du Dr Kayode Fayemi pour la construction d’une gare routière.

Un porte-parole des manifestants, M. Kehinde Adeosun, a déclaré : « Le retard dans le paiement des indemnités a rendu de nombreux sans-abri et traumatisé de nombreux propriétaires dans cet axe.

« L’existence de la communauté Ijoka remonte à 1300. Jusqu’à sa démolition en 2016, la communauté était le centre névralgique commercial d’Ado Ekiti, où les commerçants gagnent des millions de nairas par jour.

« Nous tenons à souligner que toutes les autres communautés et villes acquises après la démolition de notre chère communauté ont reçu une compensation du gouvernement de l’État. Un exemple est le terrain acquis pour la construction d’un aéroport dans la capitale de l’État et d’autres villes où leurs propriétaires ont reçu une compensation.

« Le traumatisme de nos membres à la suite de cette négligence a causé beaucoup de ravages et de détresse psychologique. Nous plaidons pour que le gouvernement de l’État nous paie nos droits.

Un dirigeant communautaire et ancien dirigeant syndical, Isa Bello, 80 ans, a déclaré que la communauté avait écrit des lettres au gouverneur Fayemi et au sous-gouverneur, le chef Bisi Egbeyemi, et avait tenu plusieurs réunions avec eux, en vain.

Bello a déclaré: «Nous avons écrit une série de lettres, qui ont été officiellement reconnues, mais elles n’ont rien fait. Nous sommes tous des membres fidèles du All Progressives Congress, donc ça suffit. Nous avons voté pour APC en 2018. L’APC a obtenu les votes les plus élevés à Ado Ekiti ici. Dans les sept jours, s’ils ne paient pas, nous prendrons des mesures décisives. »

Le leader de la jeunesse d’Ijoka, Olasehinde Omotoso, a déclaré qu’il était regrettable que le gouvernement dépense des milliards pour mettre en place des projets dans la région, sans verser d’indemnisation.

Omotoso, qui a déclaré que Fayose n’avait indemnisé que 10 propriétaires de maison qui étaient membres du Parti démocratique populaire avant son départ, a demandé : « Pourquoi devrais-je souffrir alors que je suis membre de l’APC ? Le gouverneur devrait nous donner notre argent dans les sept jours. S’ils échouent, nous prendrons toutes les mesures que nous voulons prendre.

L’un des ingénieurs construisant la gare routière, Kolawole Bankole, a assuré aux propriétaires que leur message serait lié aux quartiers appropriés.

.Droit d’auteur POINÇON.

Tous les droits sont réservés. Ce matériel et tout autre contenu numérique de ce site Web ne peuvent être reproduits, publiés, diffusés, réécrits ou redistribués en tout ou en partie sans l’autorisation écrite expresse préalable de PUNCH.

Contact: [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.