L’Economic Freedom Fighters (EFF), un parti d’opposition en Afrique du Sud, a appelé à la relocalisation du bâtiment du parlement du pays du Cap à Tshwane.

TheCable avait rapporté comment un départ d’incendie dimanche matin, des parties du bâtiment ont été endommagées.

Moloto Mothapo, porte-parole du parlement, avait déclaré que la cause de l’incendie n’avait pas encore été déterminée et qu’une enquête avait été ouverte pour établir la cause de l’épidémie.

Dans un communiqué publié par Vuyani Pambo, son porte-parole, l’EFF a déclaré qu’il exigeait depuis longtemps que le bâtiment du parlement soit déplacé à Tshwane, qu’il a décrit comme un « emplacement central ».

« L’EFF a noté les incendies en cours dans l’enceinte du Parlement d’Afrique du Sud. Ces incendies, qui auraient causé des dommages dévastateurs à l’ancienne Assemblée, à la nouvelle Assemblée ainsi qu’à de nombreux bureaux, ont essentiellement réduit la législature en cendres », indique le communiqué.

« L’EFF salue tous les efforts déployés pour éteindre les incendies et exhorte tout le personnel de lutte contre l’incendie à agir avec prudence et à s’assurer qu’aucune de leurs vies ne soit en danger pour le bien d’un bâtiment. Même si nous notons les incendies avec inquiétude, le FEP demande depuis longtemps que le Parlement soit transféré dans un lieu central pour des raisons politiques et liées aux coûts.

« Sur le plan politique, l’emplacement de la législature sud-africaine dans la ville du Cap, tandis que l’administration du pays est située dans la ville de Tshwane, était un accord négocié par les colons britanniques et afrikaners lors de la création de l’Union sud-africaine. Cela est venu après la guerre anglo-boer, comme un moyen de diviser les ressources de ce pays entre deux nations de colons, à l’exclusion des Africains.

« Maintenir ce pacte colonial sur la façon dont nous organisons notre société n’est rien d’autre qu’une trahison du peuple africain et une réaffirmation que la planification spatiale et politique raciste blanche surdétermine toujours nos vies dans ce pays.

« En termes de coûts, le maintien de l’emplacement du Parlement au Cap est un gaspillage de l’argent des contribuables. Il en résulte des dépenses inutiles pour les déplacements et l’hébergement des parlementaires et des membres du Cabinet. S’il existe un quelconque désir de réduire les dépenses gouvernementales inutiles et de couper tous les liens liés au cadre colonial établi par ceux qui ont conquis cette nation, cet incendie doit être l’occasion de déplacer définitivement le Parlement dans le Gauteng. Cela permettra de synchroniser le travail du gouvernement.

« L’EFF demande donc que tout l’argent qui serait mis de côté pour les réparations de ce qui semble être des dommages irréversibles, à moins qu’il n’y ait une construction à grande échelle, soit utilisé pour déplacer le Parlement à Tshwane où se trouvent les bâtiments de l’Union.

«Cet emplacement est non seulement central, mais allégera le fardeau des coûts pour le gouvernement. Il sapera ce que les fondateurs voleurs de l’Union sud-africaine ont cherché à réaliser, en cherchant la paix entre eux en divisant les terres qu’ils ont volées.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.