Il peut sembler un peu trompeur de titrer une chronique sur le palais de justice fédéral John H. Wood Jr. en l’appelant le théâtre Confluence du pavillon américain à HemisFair ’68, mais il convient de se rappeler que le bâtiment familier était construit pour une « exposition universelle » de six mois qui a amené les nations des Amériques à San Antonio.

La majorité des San Antoniens n’étaient pas en vie ou ne vivaient pas ici il y a 53 ans, et ne savaient peut-être pas que le bâtiment en forme de tambour avec des panneaux de travertin et des colonnes en béton a été construit comme un cinéma de 1 200 places avec trois théâtres individuels qui s’ouvraient sur un seul espace présentant ce qui était alors le plus grand écran de cinéma au monde.

La conception du cabinet d’architecture local Marmon Mok a reçu le prix des vingt-cinq ans de l’American Institute of Architects San Antonio en 1993. C’est un point de repère durable dans le paysage urbain du centre-ville. C’est également un bâtiment problématique avec une histoire d’infestation de puces et d’usure coûteuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.